Uruguay : la fin du rêve

Alors que la France s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde, la déception règne en Uruguay,où le pays vit le football avec passion.

FRANCE 2

Jusqu'aux arrêts de jeu, ils ont cru à un sursaut. Tôt ce matin, bravant le froid de l'hiver austral, une marée bleue et blanche avait envahi la Place de l'Intendencia à Montevideo (Uruguay). Devant l'écran géant, l'ambiance décontractée de début de match a vite laissé place aux regards tendus, aux pleurs. Sans leur héros Edinson Cavani, les Français ont dominé le match. Toute une génération d'Uruguayens passionnés de football voulait déjouer les pronostics et marquer à nouveau l'histoire de ce petit pays de 3,5 millions d'habitants. 

Le soutien de l'Uruguay pour la France ?

À la différence du match contre l'Argentine, les plus fervents ont la dent dure contre le jeu français. "Mbappé a fait une faute, il a fait semblant de pleurer alors que personne ne l'avait touché", assure un supporter. Considérée comme la bête noire de l'Amérique Latine, la France recevra sans doute le soutien des supporteurs Uruguayens si elle affronte au tour suivant le Brésil, ennemi juré des Uruguayens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cristhian Stuani, Martin Caceres et Paul Pogba (de gauche à droite), lors du quart de finale entre la Franec et l\'Uruguay, le 6 juillet 2018 à Nijni Novgorod (Russie).
Cristhian Stuani, Martin Caceres et Paul Pogba (de gauche à droite), lors du quart de finale entre la Franec et l'Uruguay, le 6 juillet 2018 à Nijni Novgorod (Russie). (FRANCK FIFE / AFP)