"Nous sommes le même peuple" : à l’heure du Mondial-2018, l’espoir d'une équipe de football coréenne unifiée pour 2030

Alors que la Corée du Sud fait son entrée dans la compétition face à la Suède lundi, l'idée d'une candidature commune pour organiser la Coupe du monde en 2030, et pourquoi pas une équipe unique pour représenter la péninsule, fait son chemin.

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

La Corée du Sud débute sa Coupe du monde de football lundi 18 juin. Elle affronte la Suède à 14 heures (heure française) avec l'espoir d'atteindre les huitièmes de finale. Mais au-delà des enjeux sportifs, le football dans la péninsule revêt un caractère très diplomatique. Après le sommet historique à Singapour, c'est l'espoir d'une équipe réunifiée pour les deux Corées qui est dans toutes les têtes.

Sur la place Gwanghwamun, le plus grande place de Séoul, Jeong Da Jib, 48 ans, se chauffe déjà la voix sous une immense banderole accrochée à la façade d'un immeuble. Une banderole qui encourage la sélection nationale, l'équipe de Corée du Sud. Jeong Da Jib voudrait qu'elle se tourne aussi vers le Nord. "Ce serait bien d'avoir une équipe unifiée. Nous sommes le même peuple. Aujourd'hui, nous sommes divisés mais un jour, nous devrons vivre ensemble, explique-t-il. 

Le sport est le moyen le plus efficace pour aller vers l'apaisement, comme on l'a fait avec les Jeux olympiques.

Jeong Da Jib, habitant de Séoul

à franceinfo

Une Corée réunifiée autour du ballon rond, c'est l'espoir de la Fédération sud-coréenne de football qui porte un projet de candidature commune - Corée du Sud, Corée du Nord, Japon et Chine - pour le Mondial-2030. "Dans l'immédiat, c'est difficile à mettre en place. Mais l'année prochaine ou dans deux ans, nous serons prêts à saisir la moindre occasion", confie Song Kiryong, porte-parole de la Fédération de football sud-coréenne. "Cette année, la Corée du Nord n'est pas qualifiée pour la Coupe du monde. Donc les joueurs sud-coréens vont participer à la compétition en représentant toute la péninsule", souligne-t-il.

Le président de notre fédération de football estime que cette candidature commune sera très bénéfique pour la paix de l'Asie du Nord-Est et pour les échanges sportifs

Song Kiryong, porte-parole de la Fédération de football sud-coréenne

franceinfo

Mais l'idée d'une équipe unifiée ne fait pas l'unanimité. "Moi je suis supporter de l'équipe sud-coréenne. Si on fait une équipe unifiée, ce ne sera plus mon équipe. Je ne sais pas si je la défendrai", reconnaît Park Gwang Min, 34 ans, responsable de la communication des Diables rouges, le club officiel des supporters.

En attendant, c'est bien la Corée du Sud qui entre dans la compétition. Seulement 70 Diables rouges ont fait le voyage en Russie pour soutenir l'équipe. Dans les rues de Séoul, ça ne manquera pas de supporters. 

Une façade d\'un immeuble de Séoul, en soutien à l\'équipe de football sud-coréenne
Une façade d'un immeuble de Séoul, en soutien à l'équipe de football sud-coréenne (GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE)