Les prostituées du mondial

Les membres d'une ONG russe vont aider des prostituées nigérianes retenues par la force à être libérées. Elles sont arrivées dans le pays grâce au FAN ID délivré aux supporters du Mondial. Cela les dispensait des procédures normales pour obtenir un visa

France 24

Dans une voiture fillant dans les rue de Moscou les membres d'une ONG russe qui lutte contre l'esclavage moderne.

Avec eux une femmes que nous appellerons Esther.

Elle va les aider à libérer d'autres prostituées nigérianes retenues de force dans un appartement.

La veille, elle a fui sa proxénète en allant voir un client

Esther raconte :
"Elle m'a dit que je devrais payer 40 000 dollars avant de pouvoir être libre. Sans cette somme, elle ne me rendrait ni mon passeport, ni mon FAN ID. Si tu ne leur obéis pas, ils vont envoyer celles qui sont plus âgées pour te battre."

Le FAN ID délivré par la FIFA aux supporters du Mondial dispensait des procédures normales pour obtenir un Visa. La promesse des trafiquants était qu'en suite elles pourraient s'installer dans le pays

La voiture s'arrête. Esther se trouve devant le domicile de sa proxénète.

"Tata ! Ouvre-moi la porte maintenant !"

Au même moment la police russe intervient :

"Pas un geste !"

Habitués à mener de telles opérations, les membres de l'ONG ont eux-mêmes fait appel à la police.

Cette fois, deux filles sont libérées et leurs proxénètes arrêtés...

Mais combien restent encore prisonnières ?


Les prostituées du mondial
Les prostituées du mondial (France 24)