Génération 98 : la tristesse des exclus Anelka, Ba, Lamouchi ou Letizi

Avant le Mondial 1998, le sélectionneur des Bleus a pris la décision de faire venir 28 joueurs en stage avant de se séparer de six d'entre eux. Une expérience difficile.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

"Aimé Jacquet a été très fort, je me souviendrai toujours, en 1996 il nous a dit : 'On va être champions du monde". Pour Youri Djorkaeff, l'ancien sélectionneur des Bleus est l'artisan de l'exploit de la Coupe du monde 1998. Pour pallier d'éventuels forfaits, le sélectionneur annonce une liste élargie, à la surprise générale, à 28 joueurs au lieu de 22. Six joueurs quittent alors le groupe.

Six joueurs dépités

Laurent Blanc confirme que la sélection a mal vécu l'expérience. "Les garçons qui ont été éliminés de cette liste souhaitaient rentrer chez eux le plus rapidement possible. Et tout à fait normalement, j'ai accédé à leur désir", explique Aimé Jacquet. Letizi, Djetou, Ba, Lamouchi, Laigle et Anelka ne seront pas de la partie. "On était conscients d'avoir une équipe compétitive, on avait tous envie d'aller au bout, mais la route était longue et périlleuse", raconte Didier Deschamps, capitaine d'alors.

L\'équipe de France brandit la Coupe du monde après sa victoire en finale contre le Brésil, le 12 juillet 1998, au Stade de France, à Saint-Denis.
L'équipe de France brandit la Coupe du monde après sa victoire en finale contre le Brésil, le 12 juillet 1998, au Stade de France, à Saint-Denis. (BEN RADFORD / GETTY IMAGES SPORT CLASSIC)