Evacuation des abords de l'hôtel Crillon : une visite n'a "jamais été programmée de notre part", selon le service de presse des Bleus

Philippe Tournon, chef du service de presse de l'équipe de France, a expliqué sur franceinfo ne pas savoir d'où est venue la rumeur d'une réunion des Bleus à l'hôtel de Crillon et alors que des personnes ont été évacuées par des CRS, lundi soir.

Des CRS en faction près de l\'hôtel Crillon, à Paris, dans la soirée du 16 juillet 2018.
Des CRS en faction près de l'hôtel Crillon, à Paris, dans la soirée du 16 juillet 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)

L'information avait circulé, lundi 16 juillet. Les Bleus vainqueur de la Coupe du monde devaient se rendre au Crillon après la cérémonie à l'Elysée. "Mais jamais ! Jamais, il n'a été programmé de notre part", a assuré Philippe Tournon, mardi sur franceinfo. Le chef du service de presse de l'équipe de France a expliqué avoir "eu des coups de fil à partir de 20 heures jusqu'à plus de minuit" pour expliquer ce déplacement non prévu et alors que les CRS ont été obligés d'évacuer les abords de l'hôtel parisien où s'étaient réunis des supporters.

Une rumeur d'origine inconnue

Interrogé sur l'origine de cette rumeur, le chef du service de presse de l'équipe de France répond : "Je ne sais pas." Philippe Tournon a indiqué avoir eu des réunions "avec l'Elysée pour ce qui est de la réception à l'Elysée, avec la préfecture pour les différentes manifestations". Désormais, il a précisé attendre qu'on lui dise "qui, quand, comment, au nom de qui a été annoncé officiellement qu'il y aurait quelque chose au Crillon", car il n'a pas d'éléments actuellement.

"Il faut être très clair : à partir du moment où un certain nombre de festivités ont été envisagées, l'équipe de France, son staff, ses joueurs, on n'a plus rien dirigé. Il y a eu différentes éventualités qui ont été évoquées, on a su assez vite que le président Macron voulait recevoir l'équipe, à quelle heure, on ne savait pas. Différents plans ont été établis : est-ce qu'on va aux Champs-Elysées directement de Roissy ? Est-ce qu'on a le temps de faire la descente des Champs-Elysées puis l'Elysée ?", a rapporté Philippe Tournon.

"Mais jamais ! Jamais, il n'a été programmé de notre part", la réponse de Philippe Tournon
--'--
--'--