Football : des présidents et des Bleus

La France en finale, un événement qui va une nouvelle fois rassembler les Français. Le sport, la Coupe du monde, et les victoires des Bleus ont depuis plusieurs années un pouvoir attractif sur les présidents de la République.

France 2

Il a été le premier à vraiment s'emparer d'un tel événement : Jacques Chirac. Les présidents et le foot, c'est souvent une affaire politique, et malgré son lapsus (Coupe de France au lieu de Coupe du monde), Jacques Chirac l'avait bien compris. En 1998, il est le premier à autant s'impliquer. Il rend visite aux Bleus, accueilli par un certain Didier Deschamps. Le chef de l'État est alors omniprésent, alors qu'il est bien loin d'être un spécialiste. Et quand il y a une crise chez les Bleus, cela devient même une affaire d'État : en 2010, après la grève des joueurs en Afrique du Sud, Nicolas Sarkozy reçoit Thierry Henry en catimini à l'Élysée. 

"Vous faites partie de ce qui aide à redonner confiance au pays"

François Hollande, lui, est un passionné de ballon rond, et amateur de foot à ses heures perdues. Quant à Emmanuel Macron, il est même allé s'entraîner avec l'OM l'été dernier. C'est un grand fan de Marseille, et il ne s'en est jamais caché, "parce qu'ils m'ont fait rêver quand j'étais jeune", explique-t-il. Des présidents qui en profitent aussi bien souvent pour faire passer des messages, pas seulement sportifs : "Moi j'ai confiance en vous, le pays a confiance en vous, et vous, vous faites partie de ce qui aide à redonner confiance au pays. Je vous le dis franchement", avait expliqué le président aux Bleus. Plutôt discret jusque-là, Emmanuel Macron rêve sans doute d'une victoire pour doper sa cote de popularité, même s'il le sait, cet effet Coupe du monde, comme il y a vingt ans, ne dure jamais bien longtemps. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron en tribune pendant le match entre la France et la Belgique en demi-finale de Coupe du monde, le 10 juillet 2018.
Emmanuel Macron en tribune pendant le match entre la France et la Belgique en demi-finale de Coupe du monde, le 10 juillet 2018. (GIUSEPPE CACACE / AFP)