Domenech injurié: Anelka quitte les Bleus

Quelques heures après la publication par l'Equipe de révélations sur un clash injurieux entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech, le joueur de Chelsea va quitter les Bleus. Il sera demain dans l'avion pour Londres. Selon les envoyés spéciaux de France Info, Nicolas Anelka a été exclu de l’équipe de France. Selon la FFF, il a refusé de s'excuser.

(Radio France © France Info)

"Nicolas a accepté la sanction mais il ne veut parler ce soir" . Le président de la Fédération Française de Football Jean-Pierre Escalette, s'est exprimé ce soir lors d'une conférence de presse en Afrique du Sud. L'ambiance était tendue entre le responsable du foot français et les journalistes. Le capitaine Patrice Evra a également répondu aux questions soulignant qu'il y avait "un traître" parmi les Bleus. Seul un membre de l'équipe de France a pu révéler au quotidien l'Equipe les paroles d'Anelka dans les vestiaires...

Le capitaine des Bleus et Jean-Pierre Escalettes, ont tous deux jugé les propos d'Anelka inadmissibles mais ils ont affirmé qu'ils n'étaient pas les mêmes que ceux rapportés dans la presse. Ils ont cependant admis qu'ils en étaient proches tout en refusant d'en révéler la teneur exacte.

Cette décision a été saluée par Christian Teinturier, vice-président de la Fédération française de football. "Je ne doutais pas de la décision de mes collègues qui sont en Afrique du Sud. Vu les mots employés, ça ne méritait que ça. On ne pouvait pas laisser comme cela, quel que soit le joueur ou le sélectionneur. Je ne suis pas sûr qu’il ait un avenir chez les Bleus. Si Laurent Blanc demande son retour, je ne serais pas favorable à cette décision."

La décision aurait été prise en fin de matinée après une réunion des dirigeants de la Fédération que présidait Jean-Pierre Escalettes. Dans un communiqué, la FFF confirme sa décision d'exclure Nicolas Anelka de l'équipe de France "en plein accord avec le sélectionneur".

C'est le journal L'Equipe qui a révélé ces propos injurieux dans son édition d'aujourd'hui.

Depuis, le sort de Nicolas Anelka au sein de l'équipe de France était sérieusement compromis.

Dans un communiqué publié à la mi-journée, la ministre française de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot a appelé à la retenue : “La très forte pression qui pèse sur les Bleus n’autorise pour autant aucun dérapage. Les joueurs doivent se rappeler qu’ils portent les couleurs de la France et qu’ils sont considérés comme des modèles par beaucoup de jeunes. Cela les oblige à la retenue et à la dignité.”