Coupe du monde : quand la Fédération argentine de football donne des conseils pour séduire les femmes russes

Un fascicule, édité par la Fédération argentine de football et distribué à des journalistes qui vont couvrir la Coupe du monde, a déclenché une polémique dans le pays en raison des étranges recommandations qu'il contient.

Extrait du manuel de \"langue et culture russe\" distribué par la Fédération argentine de football, le 15 mai 2018.
Extrait du manuel de "langue et culture russe" distribué par la Fédération argentine de football, le 15 mai 2018. (NACHO CATULLO / TWITTER.COM)

Pour séduire une femme russe, il faut être "propre", "sentir bon" et "être bien habillé". Ce drôle de conseil fait partie des quelques recommandations de la Fédération argentine de football (AFA) aux journalistes, dirigeants, techniciens et joueurs qui se rendront en Russie pour la Coupe du monde, rapporte mardi 15 mai le journal Clarin*. Un chapitre d'un fascicule intitulé "langue et culture russe" distribuée dans le cadre d'un cours de russe dans les locaux de l'AFA est en effet consacré à cette question : "Que faire pour avoir sa chance avec une femme russe ?"

Dans ce mélange de clichés et de misogynie, on apprend que "parce que les Russes sont jolies, beaucoup d'hommes ne pensent qu'à les mettre dans leur lit. Elles aussi le veulent, mais ce sont des personnes qui aiment se sentir importantes et uniques. Notre conseil est de les traiter comme quelque chose de valeur, avec ses propres idées et ses propres désirs".

L'un des participants, journaliste, a immédiatement posté une photo du fascicule sur Twitter, accompagné de ce commentaire ironique : "très moderne le manuel de bonne conduite de l'AFA pour la Coupe du monde"

Le professeur de russe assume

Rapidement, l'indignation monte sur les réseaux sociaux. Des internautes constatent qu'il s'agit d'un copié-collé d'un article de blog, intitulé "comment avoir une relation avec une femme ou un homme russe", soigneusement édité pour l'occasion. Alerté par la polémique, des cadres de l'AFA débarquent alors dans la salle de cours, raconte Clarin. "Nous allons retirer les cahiers et vous les rendre plus tard", lance l'un d'eux. Le cours est interrompu.

Interrogé par Clarin pendant cette pause, le professeur Eduardo Pennisi explique que le contenu du manuel, sélectionné par ses soins, a été validé par l'AFA. Sur le fond, ce professeur de langue russe assume le copié-collé d'un texte "intéressant". "Les filles russes sont très spéciales, tout est bien expliqué là", assure-t-il, avant d'évoquer des "conseils très innocents et naïfs". Quand les manuels sont revenus sur les tables, les pages polémiques avaient disparu.

* Tous les liens de cet article sont en espagnol.