Coupe du monde : le Brésil écrasé en petite finale par les Pays-Bas (0-3)

Tout s'est joué dès le premier quart d'heure.

La vedette du Brésil, Neymar, blessé, a mal vécu la défaite de son pays en petite finale de la Coupe du monde, le 12 juillet 2014 à Brasilia. 
La vedette du Brésil, Neymar, blessé, a mal vécu la défaite de son pays en petite finale de la Coupe du monde, le 12 juillet 2014 à Brasilia.  (FABRICE COFFRINI / AFP)

Fin de Coupe du monde au goût amer pour le Brésil, qui s'incline 3-0 face aux Pays-Bas en petite finale de la compétition, samedi 12 juillet à Brasilia. Les Néerlandais, qui ont marqué d'entrée sur un penalty de Van Persie, puis au quart d'heure de jeu grâce à Daley Blind, ont ensuite contrôlé la rencontre et les timides offensives des locaux. Le coup de grâce est arrivé dans les arrêts de jeu, grâce à Wijnaldum qui a repris sans opposition un centre en retrait. Encore une lourde défaite pour le Brésil, après sa défaite 7-1 contre l'Allemagne en demi-finale. Que retenir de cette rencontre ? 

Revivez les temps forts de la rencontre dans notre direct

Les Pays-Bas battent des records

L'équipe de Louis Van Gaal n'a pas perdu un match dans ce Mondial, ce qu'aucune équipe hollandaise avant elle n'avait réussi. L'équipe s'est bien redressée après deux matchs nuls et vierges contre le Costa Rica puis contre l'Argentine. Les Oranje ont pu compter sur leurs deux meilleurs joueurs au top de leur forme : Arjen Robben, insaisissable, et Daley Blind, omniprésent. A noter que Louis Van Gaal a fait rentrer le troisième gardien Michael Vorm dans le temps additionnel, offrant du temps de jeu à ses 23 joueurs lors du Mondial. Du jamais vu.

Le Brésil termine en eau de boudin

Concéder un penalty dès la deuxième minute et éviter un carton rouge direct grâce à la mansuétude de l'arbitre : le Brésil ne pouvait pas commencer plus mal. Une deuxième offensive néerlandaise, mal repoussée par David Luiz, terminait dans les pieds de Daley Blind, tout seul aux seize mètres, qui n'avait plus qu'à ajuster le gardien. 2-0 au quart d'heure de jeu, le match était plié. Jusqu'à la dernière minute, le Brésil a maladroitement tenté d'égaliser, sans conviction, sans précision, sans attaquants aussi (Jô a été aussi transparent que Fred, le titulaire habituel du poste). Les internautes se sont amusés à détourner une photo du gardien néerlandais Cillessen assis, signe de l'impuissance des Brésiliens à marquer.

Le but en contre de Georginio Wijnaldum accentue la défaite des Auriverde, qui ne méritaient pas mieux. A l'issue du match, les joueurs brésiliens se sont enfermés dans leur vestiaire, sans assister à la remise des médailles à leurs adversaires. Pas très fair-play. 

Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur, saura dans moins d'une semaine s'il est conservé à son poste, ce qui paraît hautement improbable. Et dire qu'avant le match, il affirmait : "notre travail a été parfait".