Coupe du monde : la fête des supportrices gâchée par des agressions sexuelles

La victoire de la France en Coupe du monde dimanche 15 juillet a été entachée par des agressions sexuelles. Les témoignages se multiplient sur les réseaux sociaux.

France 2

Dimanche 15 juillet, soir du sacre des Bleus en Coupe du monde, partout en France, des scènes de liesse ont viré au calvaire pour certaines femmes. Elles ont dénoncé les agressions subies sur Twitter : "Je marche tranquillement. On me met cinq mains aux fesses et on vient m'embrasser sur la joue !? ; "Il a fallu que cette joie retombe d'un coup et me refroidisse quand j'ai senti une main se glisser sous ma jupe... J'étais horrifiée" ; "Une copine vient de se battre dans les rues de Paris pour ne pas être embrassée de force".

Embrasser de force est interdit

Victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles, des dizaines de femmes témoignent sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le mot dièse #MeTooFoot rassemble ces témoignages qui dénoncent ces comportements punis par la loi comme le rappelle cette vidéo du gouvernement. Embrasser quelqu’un de force est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des supporters de l\'équipe de France dans une rue de Paris, le 10 juillet 2018. 
Des supporters de l'équipe de France dans une rue de Paris, le 10 juillet 2018.  (EMMA PROSDOCIMI / SIPA)