Coupe du monde : l'Allemagne humilie le Brésil 7-1

La déroute est historique pour la Seleção, battue sèchement par la Mannschaft en demi-finale de la Coupe du monde, mardi à Belo Horizonte. 

Un supporter brésilien en larmes pendant la demi-finale contre l\'Allemagne, mardi 8 juillet à Belo Horizonte (Brésil).
Un supporter brésilien en larmes pendant la demi-finale contre l'Allemagne, mardi 8 juillet à Belo Horizonte (Brésil). (DAMIR SAGOLI / REUTERS)

Vos arrière-arrière-petits enfants ne vous croiront pas. L'Allemagne a surpassé le Brésil, lors d'une demi-finale de la Coupe du monde inédite par le score (7-1), mardi 8 juillet à Belo Horizonte (Brésil). La désillusion est à la fois terrible et historique pour le pays organisateur, qui pleurait l'absence de son attaquant vedette Neymar, blessé lors du quart de finale contre la Colombie.

> Revivez la demi-finale entre l'Allemagne et le Brésil

L'ombre de Neymar, jusqu'à l'obsession

Avant la rencontre, il n'y en avait que pour lui. Plusieurs dizaines de milliers de masques ont été distribués aux spectacteurs de l'Estadio Minerao et les joueurs sont arrivés avec une casquette "#Força Neymar". Au moment de l'hymne, le capitaine David Luiz tenait un maillot floqué au nom de l'attaquant, comme pour tromper l'absence de l'idole de tout un pays. Mais à trop parler du blessé, les Brésiliens ont oublié les valides.

Julio Cesar et David Luiz chantent l\'hymne brésilien au stade de Belo Horizonte, mardi 8 juillet, avec un maillot de Neymar à la main.
Julio Cesar et David Luiz chantent l'hymne brésilien au stade de Belo Horizonte, mardi 8 juillet, avec un maillot de Neymar à la main. (MARCUS BRANDT / DPA / AFP)

L'Allemagne a passé vingt minutes au paradis

Critiquée pour son niveau de jeu affiché face à la France, la Mannschaft a été impressionnante, en profitant des espaces béants laissés dans la défense jaune et verte. La sélection allemande ouvre le score dès la 9e minute de la rencontre, grâce à un but de Thomas Müller (11e), avant de doubler la mise quelques minutes plus tard, grâce au flair de Miroslav Klose (23e). Comme un symbole, l'attaquant de 36 ans devient le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde, en devançant le Brésilien Ronaldo. Toni Kroos (24e et 26e) puis Sami Khedira (29e) participent au festin, permettant à leur équipe de regagner les vestiaires avec une avance de 5 buts. André Schürlle profitera de la deuxième mi-temps, triste et pénible, pour inscrire un doublé.

Les joueurs brésiliens en larmes et tout un pays anéanti

Comme pour dire au revoir à son public, Oscar réduit le score peu avant la fin du match (90e). Qu'importe. Les Brésiliens terminent cette demi-finale en pleurs, inconsolables. "Je demande pardon au peuple brésilien. C'est un jour de tristesse", a déclaré David Luiz en larmes. La rencontre va à coup sûr entrer dans l'histoire du football. Et la gueule de bois risque d'être terrible au pays du ballon rond.