Cet article date de plus de sept ans.

Coupe du monde : 26 000 hommes déployés pour la finale, un dispositif de sécurité inédit au Brésil

Les autorités ont choisi de mettre en place un dispositif plus important que pour la venue du pape, en juillet 2013.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers dans une favela de Rio de Janeiro (Brésil), le 11 juillet 2014. (CARLOS BECERRA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le dispositif est exceptionnel, à en croire les autorités. Près de 26 000 agents des forces de l'ordre seront déployés dimanche dans les rues de Rio de Janeiro pour assurer la sécurité de la finale de la Coupe du monde entre l'Allemagne et l'Argentine, a annoncé vendredi 11 juillet le secrétaire à la Sécurité publique de la ville.

"La plus grande opération de sécurité que la ville, le pays, ait jamais vu", souligne-t-il, avec, dans le détail, près de 15 000 policiers militaires, 9 300 soldats, 800 policiers d'élite et 1 600 agents privés de la Fifa. Plus que lors de la visite du pape en juillet 2013 pour les Journées mondiales de la jeunesse catholique.

630 millions d'euros dépensés pour la sécurité

Pourtant, 3 millions de touristes étaient à l'époque présents à Copacabana alors que dimanche, 100 000 supporters argentins et allemands seulement sont attendus pour la rencontre, au Maracana. "Les deux événements sont de nature complètement différente", répondent les autorités.

Pour éviter bagarres et violences, les bars situés aux abords du Maracana n'auront plus le droit de vendre de l'alcool deux heures avant le match. La Fifa retardera aussi la vente d'alcool dans le stade, qui sera isolé par des cordons policiers dès samedi soir. Autant de mesures qui s'ajoutent à de lourds investissements : près de 630 millions d'euros ont été dépensés dans la sécurité de la Coupe du monde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.