Coupe du monde 2018 : "une torture", "la honte"… La presse étrangère tacle les Bleus après leur match nul contre le Danemark

Comme les supporters de l'équipe de France, les journalistes étrangers se sont ennuyés ferme devant le triste match nul des Bleus mardi contre le Danemark.

L\'attaquant de l\'équipe de France, Antoine Griezmann, le 26 juin 2018 à Moscou (Russie).
L'attaquant de l'équipe de France, Antoine Griezmann, le 26 juin 2018 à Moscou (Russie). (ANDREW SURMA / NURPHOTO / AFP)

"Dieu merci, c'est fini"* pour le britannique Telegraph, "le pire match de la Coupe du monde" pour le portugais Publico, "la honte de Moscou" pour l'allemand Die Zeit... Après le piteux match nul de l'équipe de France face au Danemark, mardi 26 juin, la presse internationale n'est pas tendre avec les Bleus. "Il fallait bien que ça arrive tôt ou tard", philosophe, outre-Manche, The Guardian à propos du premier match nul et vierge de cette Coupe du monde 2018, "joué au son des sifflets et des grognements de mécontentement, suivis par des huées au coup de sifflet final".

"Des passes molles, de mauvais choix, aucune intensité, aucune largeur et de pauvres centres : on pourrait continuer la liste", énumère la chaîne américaine ESPN. "Pendant 90 minutes, la France et le Danemark ont gentiment poussé le ballon de l’arrière vers l’avant, puis dans l’autre sens", se désole Die Zeit. Sur Twitter, le journal brésilien O Globo demande même à ses internautes : "Qu'auriez-vous pu faire de plus utile pendant ces 90 minutes de torture ?"

Les médias étrangers s'inquiètent surtout pour la suite du tournoi. "Un pas en avant, deux pas en arrière. Cette équipe de France est difficile à suivre dans cette Coupe du monde", regrette ESPN. "Les Bleus finissent ce premier tour avec seulement trois buts marqués. Ils n'ont pas cassé la baraque dans un groupe où ils avaient clairement l'équipe la plus talentueuse", constate le magazine américain Sports Illustrated. "Les Bleus sont vulnérables contre n'importe qui", estime l'irlandais The Irish Times"En tant que premier de son groupe, la France a atteint ses objectifs, mais sans délivrer de performance, dans aucun de ses trois matchs, qui montre qu'elle serait capable de gagner le tournoi", résume The Guardian

Pour trouver un commentaire positif sur la rencontre de mardi, il faut se tourner vers la presse danoise, très satisfaite de la qualification de son équipe grâce au point du match nul. Le quotidien Politiken a trouvé le match "merveilleusement ennuyeux".

* Tous les liens de cet article sont en langue étrangère.