Coupe du monde 2018 : une banderole déployée pendant un match veut "aider les Iraniennes à accéder aux stades"

Les autorités religieuses de la République islamique interdisent aux femmes d'assister à des matchs de football, estimant qu'elles doivent être protégées de l'atmosphère masculine qui y règne.

Le mouvement \"OpenStadiums\" a affiché une banderole pendant la rencontre entre l\'Iran et le Maroc, le 15 juin 2018 à Saint-Pétersbourg (Russie).
Le mouvement "OpenStadiums" a affiché une banderole pendant la rencontre entre l'Iran et le Maroc, le 15 juin 2018 à Saint-Pétersbourg (Russie). (PAUL ELLIS / AFP)

"Aidez les Iraniennes à accéder aux stades." Le mouvement OpenStadiums, qui réclame le droit pour les femmes d'assister à des rencontres sportives dans les enceintes iraniennes, a profité de la rencontre entre l'Iran et le Maroc, lors de la Coupe du monde en Russie, pour faire entendre ses revendications, vendredi 15 juin à Saint-Pétersbourg.

Une membre de ce mouvement a déployé une banderole avec ce slogan aux abords du stade qui accueillait le match finalement remporté par l'Iran (1-0), "pour représenter les Iraniennes qui ne peuvent accéder aux stades", a-t-elle expliqué, tandis qu'une autre banderole avec la même inscription a été déployée dans le stade au cours de la rencontre.

Interdites de matchs depuis 1981

Les autorités religieuses de la République islamique interdisent en effet aux Iraniennes d'assister à des matchs de football, estimant qu'elles doivent être protégées de l'atmosphère masculine qui y règne. "Le 5 octobre 1981, des Iraniennes ont pu voir un derby pour la dernière fois", explique notamment le mouvement sur son compte Twitter, en référence au fameux derby entre deux clubs de Téhéran, Persépolis et Esteghlal, le match de l'année en Iran. "Après quoi elles ont été interdites d'entrer dans les stades, jusqu'à aujourd'hui."