Coupe du monde : la foule se presse déjà devant l'Hôtel de Ville à Paris pour assister à la demi-finale des Bleus contre la Belgique

La France affronte la Belgique pour une place en finale du Mondial, mardi à 20 heures, à Saint-Pétersbourg (Russie).

Des supporters français célèbrent la victore de la France lors du quart de finale face à l\'Uruguay, le 6 juillet 2018, à Nijni Novgorod (Russie). 
Des supporters français célèbrent la victore de la France lors du quart de finale face à l'Uruguay, le 6 juillet 2018, à Nijni Novgorod (Russie).  (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

C'est le jour J. Pour la troisième fois de leur histoire, après 1998 et 2006, les Bleus vont tenter de se hisser en finale de la Coupe du monde, mardi 10 juillet. Le coup d'envoi est donné à 20 heures (heure de Paris) contre les Diables rouges sur la pelouse du stade de Saint-Pétersbourg (Russie). Contre la Belgique d'Eden Hazard, accompagnée en coulisses par Thierry Henry, le choc aura une saveur toute particulière, tant ces deux nations se connaissent. 

>> Ecoutez et suivez France-Belgique dans notre direct

La solide attaque belge. Les Diables rouges arrivent à Saint-Pétersbourg en pleine confiance. Ils ont sauvé leur peau en 8e de finale en renversant sur le fil le Japon (3-2), et surtout, ils ont éliminé le grand favori du tournoi, le Brésil de Neymar (2-1), qui n'a pas réussi à tromper la vigilance du grand gardien Thibaut Courtois en quart.

Un parcours tricolore réussi. La France n'est pas en reste. Elle a sorti l'Argentine de Lionel Messi (4-3) grâce à un éblouissant Kylian Mbappé, auteur d'un doublé et d'une folle chevauchée pour obtenir un penalty transformé par Antoine Griezmann. Elle a éteint avec autorité l'Uruguay de Luis Suarez d'un 2-0 tout en maîtrise et s'appuie tout au long de la compétition sur un infatigable milieu de terrain défensif, N'Golo Kanté.

 Retrouvailles entre amis. Plus que de simples voisins, des amis de 20 ans et des partenaires en club : le choc France-Belgique verra notamment Thierry Henry affronter son ancien capitaine, Didier Deschamps. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MONDIAL

20h32 : La superbe parade d'Hugo Lloris (22e) ne vous laisse pas indifférent !



(SPUTNIK / AFP)

20h31 : On a cru au premier but d'Olivier Giroud dans ce Mondial après une combinaison un peu tarabiscotée sur un coup franc... mais la tête du grand attaquant de Chelsea passe au ras du poteau de Thibaut Courtois. , 32e.

20h28 : Quand un centre de Kevin de Bruyne traverse la défense, arrive devant le but de Lloris et est finalement dégagé par Umtiti...

20h24 : Comme tous les soirs de match, à la maison, nos voisins belges sont venus voir le match avec nous. Mais ce soir, c'est un peu plus partagé... On a adoré le pari entre les patrons des métros belge et français. C'est tendu à la maison mais j'ai expliqué à nos amis belges que nous ne pouvions que gagner. Mon mari a 50 ans aujourd'hui et ma fille a eu de super résultats au bac français. On ne peut pas s'arrêter en si bon chemin 😁

20h23 : @anonyme Peut-être par choix de Deschamps, qui préfère laisser la possession aux Belges et ainsi éviter les contres. Du coup, la partie se déroule sur un tempo moins élevé que Belgique-Brésil par exemple.

20h22 : Pourquoi est-on dominés à ce point?

20h22 : L'énorme arrêt d'Hugo Lloris, qui sort une merveille de frappe qui filait en lucarne d'Alderweireld ! Son coéquipier Vincent Kompany était déjà en train de lever les bras. Quel arrêt du gardien tricolore ! , 22e.





20h20 : Retour sur le sprint de Kylian Mbappé, qui n'a pas réussi à contrôler le ballon face à Thibaut Courtois, dans les cages belges.



(BRUNO FAHY / BELGA MAG / AFP)

20h19 : @anonyme Effectivement, pas une seule faute pendant le premier quart d'heure.

20h19 : Premier coup franc à la 16e minute ! Quel beau match !

20h19 : 4G complètement inutilisable dans le théâtre antique de Jazz à Vienne. Pas étonnant, pas mal de festivaliers ont leurs écouteurs et le téléphone en position horizontale.

20h18 : Belle frappe de Blaise Matuidi à l'entrée de la surface, à la suite d'un corner repoussé par la défense belge. Là encore, l'immense Thibaut Courtois veillait., 19e.

20h17 : On ne rigole pas avec les vrais supporters des Bleus, comme témoigne cette internaute.

20h16 : Première alerte sur le but de Lloris, une frappe croisée d'Eden Hazard qui profite d'une mauvaise relance tricolore pour récupérer un ballon cadeau dans la surface. Un seul mot pour résumer le sentiment général : OUF ! Parce que s'il centrait, il avait un partenaire tout seul devant le but.

20h15 : A Boston, dans ma boîte, les 50 personnes réunies dans la cafétéria semblent plus partisans de la Belgique... Je me sens seul !

20h15 : Si vous voyez un grand Belge dégingandé avec une coupe afro portant le numéro 8, observez le bien. Ce n'est pas le joueur le plus technique, mais Marouane Fellaini est redoutable dans les airs et est capable de conserver son ballon avec trois joueurs sur le râble. Et devant le but, il est redoutable. Demandez aux Japonais, à qui il a placé une tête au fond des filets.



(LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG / AFP)

20h14 : Petit flash-back, quelques minutes avant le début de la rencontre pour cette embrassade hautement symbolique entre deux champions du monde, Didier Deschamps, entraîneur des Bleus, et Thierry Henry, adjoint de l'entraîneur belge.



(CHRISTOPHE SIMON / AFP)

20h13 : Pogba lancé Mbappé en profondeur depuis le rond central. L'attaquant tricolore sème son défenseur, mais le gardien belge Courtois était bien sorti à sa rencontre, malgré les encouragements (les beuglements de putois diraient d'autres) de la rédaction. , 14e.