Coupe du monde 2018 : des Bleus laborieux, de la vidéo à gogo, un pénalty raté de Messi... Ce qu’il faut retenir de cette troisième journée

Franceinfo vous résume la troisième journée de la Coupe du monde, marquée notamment par l'entrée en lice de la France et sa victoire laborieuse contre l'Australie (2-1).

L\'Argentin Lionel Messi a manqué un pénalty contre l\'Islande (1-1), samedi 16 juin à Moscou (Russie).
L'Argentin Lionel Messi a manqué un pénalty contre l'Islande (1-1), samedi 16 juin à Moscou (Russie). (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)

Les Bleus ont assuré l'essentiel en remportant leur premier match contre l'Australie (2-1), samedi 16 juin, sans toutefois rassurer leurs supporters. Mais cette troisième journée de la Coupe du monde a également donné lieu à quelques surprises et images insolites. Franceinfo vous offre une séance de rattrapage.

Les résultats du jour

France-Australie : 2-1. Mieux vaut oublier la manière et se contenter du résultat. Les Bleus se sont longtemps cassé les dents face à une équipe d'Australie bien organisée en défense. Le salut est arrivé à la 81e minute, sur un ballon de Paul Pogba dévié dans ses buts par le défenseur Aziz Behich. Avant cela, Antoine Griezmann a bénéficié d'un pénalty (58e) accordé après un recours à l'assistance vidéo, mais les Australiens ont égalisé dans la foulée après un autre pénalty, consécutif à une main dans la surface de Samuel Umtiti (62e).

>> Ce qu'il faut retenir de la laborieuse victoire des Bleus face à l'Australie

Argentine-Islande : 1-1. Lionel Messi a manqué un pénalty (64e) alors que les Argentins étaient à égalité avec les Islandais. Sergio Agüero (19e) avait d'abord ouvert la marque pour l'Albiceleste avant un but d'Alfred Finnbogason (23e). Les "Vikings" ont joué crânement leurs chances pour leur premier match de l'histoire en Coupe du monde. S'ils continuent ainsi, leur célèbre clapping pourrait de nouveau devenir un tube, deux ans après un Euro réussi.

Pérou-Danemark : 0-1. C'est fait ! Le Pérou a effectué son retour en Coupe du monde, 36 ans après sa dernière participation à l'épreuve. Les hommes de Ricardo Gareca ont livré un bon match face au Danemark. Ils auraient pû espérer mieux que cette courte défaite si Cueva n'avait pas manqué son pénalty. Les Bleus sont prévenus, eux qui affronteront les Péruviens jeudi prochain.

Croatie-Nigeria : 2-0. Est-ce parce qu'ils n'ont pas mis leur fameux maillot vert fluo ? Les Nigerians ont proposé une prestation bien terne contre la Croatie. Dominateurs sur corner, les coéquipiers de Luka Modric ont provoqué un but contre son camp et un penalty sur cette phase de jeu. Propre.

La phrase qui relance (encore) le débat

"L'entraîneur [Didier Deschamps] a pris une décision et dit qu'il [Karim Benzema] n'est pas assez bon pour cette équipe. L'entraîneur n'a rien à faire dans cette équipe s'il dit ça", a estimé Zlatan Ibrahimovic au micro de BeIN Sports. Je trouve ridicule que Karim Benzema ne soit pas sélectionné. Il faut des gagnants et c'est un gagnant". L'ancien attaquant du PSG a remis une pièce dans la machine en critiquant l'absence de Karim Benzema dans le groupe français. Reste à savoir, toutefois, si le choix de Didier Deschamps est lié aux qualités de l'attaquant du Real ou à des raisons extra-sportives.

Le tweet qui nous a fait rire

Les Bleus doivent une fière chandelle à l'assistance vidéo (VAR), qui fait son apparition lors de cette Coupe du monde. La France est la première équipe de l'histoire à bénéficier d'une décision arbitrale après visionnage lors de la reine des compétitions. Le pénalty accordé par Andres Cunhas est controversé, mais il fait toutefois le bonheur des hommes de Didier Deschamps. Un peu plus tard, Paul Pogba a doublé le score après un lob valié grâce à la goal line technology. Encore une première pour les Bleus, décidément en veine avec les nouvelles technologies.

L’homme du jour : Hannes Halldorsson

Le gardien islandais s'appelle Hannes Halldorsson et il a signé un bien bel exploit en repoussant le pénalty tiré par Lionel Messi. Pour la petite histoire, ce joueur est passé professionnel il y a seulement quatre ans. Avant cela, il était réalisateur de publicités. Il avait également tourné le clip pour le candidat islandais à l'Eurovision en 2012, rapporte L'Equipe.

(KAI PFAFFENBACH / X00446)

L’image qu’il n’est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Un ballon, des filets, un gardien dépité et un attaquant comblé. Timing parfait pour le photographe Federico Gambarini, qui a réalisé ce cliché lors de l'égalisation islandaise contre l'Argentine (1-1) à Moscou. Les "Vikings" ont réalisé la sensation du jour, pour leur première rencontre en Coupe du monde. Hu !

L\'Islandais Alfred Finnbogason égalise contre l\'Argentine, samedi 16 juin à Moscou (Russie).
L'Islandais Alfred Finnbogason égalise contre l'Argentine, samedi 16 juin à Moscou (Russie). (FEDERICO GAMBARINI / DPA)

La stat à sortir pour briller demain à la machine à café

Ce Mondial sera-t-il celui des pénaltys ? Cela pourrait bien être l'une des conséquences de l'assistance vidéo, très utilisée lors de cette troisième journée. Cinq pénaltys, pour la France, l'Australie, l'Argentine, le Pérou et le Nigeria, ont été sifflés, un chiffre particulièrement élevé comme le relevait Opta avant le match Croatie-Nigeria.

Qu’est-ce qu’on mate (et qu’on zappe) demain

La journée débute par un échauffement avec la rencontre entre le Costa Rica et la Serbie (14 heures). Mais la suite est nettement plus réjouissante, avec l'entrée en lice de l'Allemagne, championne du monde en titre, qui défiera le Mexique (17 heures). En soirée, le Brésil sera opposé à la Suisse (20 heures), pour une affiche assez séduisante. Nos voisins helvétiques sont prévenus : cette année, la Seleçao arrive en grande forme, avec une équipe équilibrée, complète et talentueuse. Et, accessoirement, le retour en compétition officielle d'un certain Neymar.