Attribution du Mondial 2022 : Michel Platini placé en garde à vue

L'ancien président de l'UEFA a été placé en garde à vue mardi 18 juin au sujet des contributions d'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Sophie Neumayer, en direct depuis l'Office central de lutte contre la corruption à Nanterre (Hauts-de-Seine), fait le point sur la situation. 

FRANCE 3

Michel Platini, l'ancien président de l'UEFA, a été placé en garde à vue mardi 18 juin à l'Office central de lutte contre la corruption à Nanterre (Hauts-de-Seine). Il est soupçonné de corruption dans l'attribution des Mondiaux de football 2018 et 2022. "La justice s'intéresse à un déjeuner qui a eu lieu en novembre 2010, une dizaine de jours seulement avant l'attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar", explique la journaliste Sophie Neumayer, en direct depuis Nanterre. 

Enquête ouverte pour corruption active et passive

"Le déjeuner s'est tenu en présence de Nicolas Sarkozy, Michel Platini, et l'émir actuel du Qatar. Le parquet national financier cherche à savoir si le Français est intervenu pour que le Qatar obtienne l'organisation de cette compétition. Sophie Dion et Claude Guéant, deux anciens conseillers de Nicolas Sarkozy, sont également interrogés", précise la journaliste. Michel Platini a toujours affirmé qu'il avait décidé de voter en faveur du Qatar bien avant ce déjeuner. L'enquête est ouverte pour corruption active et passive. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Platini assiste à un match à Turin (Italie), le 27 mai 2019.
Michel Platini assiste à un match à Turin (Italie), le 27 mai 2019. (MASSIMILIANO FERRARO / NURPHOTO / AFP)