Parcours des Bleues en Coupe du monde : "Il serait normal d'augmenter les rémunérations des joueuses", estime Marlène Schiappa

Cette réévaluation se justifie notamment au regard des audiences et de l'engouement autour de l'équipe de France féminine de football, selon la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Éliminée vendredi en quart de finale par les États-Unis, l'équipe de France de football a fait avancer la parité, a estimé sur franceinfo lundi 1er juillet Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les hommes et les femmes. Devant les audiences réalisées par les matchs des Bleues, elle juge qu'il serait "normal d'augmenter les rémunérations des joueuses".

"On a là un équilibre économique qui, de base est différent", a-t-elle affirmé à propos des écarts de primes entre les joueurs et les joueuses des équipes de France. "Cela fait plusieurs années que nous nous mobilisons. Cela veut dire de beaux stades, de belles équipes, de beaux centres de formation pour avoir des joueuses performantes à recruter dans les équipes, une diffusion en télévision et des audiences. Tout cela a été au rendez-vous. Il serait naturel et normal d'augmenter les rémunérations des joueuses".

Pas d'augmentation prévue par la FFF

Une augmentation pourtant exclue par le patron de la Fédération française de football Noël Le Graët. "C'est dommage, a réagi Marlène Schiappa. Quand on a des audiences et donc des financements conséquents, dire qu'on reste au statu quo… Je pense qu'on devrait être amenés à reconsidérer cette position."

La parité est "un combat culturel. Le fait de montrer des femmes vaillantes, qui gagnent, c'est quelque chose de très positif. La meilleure réponse ce sont les audiences et l'engouement que l'on a pu connaître dans le pays. Je tire mon chapeau aux Bleues."

Marlène Schiappa, invitée de franceinfo lundi 1er juillet.
Marlène Schiappa, invitée de franceinfo lundi 1er juillet. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)