Coupe de la Ligue : le PSG éliminé !

Menant 2-0, le club de la capitale s'est écroulé mercredi 26 octobre pour s'incliner 3-2 contre Dijon en Coupe de la Ligue.

La joie des joueurs dijonnais après leur victoire face au PSG en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, le 26 octobre 2011.
La joie des joueurs dijonnais après leur victoire face au PSG en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, le 26 octobre 2011. (Philippe Merle / AFP)

Le PSG ne réalisera pas le quadruplé championnat-Coupe de France-Coupe de la Ligue-Ligue Europa dont rêvait son nouveau propriétaire qatari.

La faute à une courageuse équipe de Dijon, qui a fait mieux que se défendre mercredi 26 octobre. Après le match de championnat perdu 2-0 face au même PSG quelques jours avant, dimanche 23 octobre, les Bourguignons se sont imposés 3-2 face à une équipe parisienne qu'on ne peut pas vraiment qualifier d'équipe B.

Un soupçon de malchance, un soupçon de suffisance

Menez, Sakho, Lugano, Erding ; l'équipe mixte du PSG a "de la gueule", mais des difficultés chroniques en défense. Ballottée à Bilbao (défaite 2-0 en  Ligue Europa), elle a pris l'eau à Dijon

Le tournant du match, c'est cette absence des défenseurs parisiens entre la 30et la 35minute. Un penalty et un but plus tard, l'espoir a changé de camp. Dijon prend l'avantage après la pause sur un nouveau penalty, une main de Camara dans sa surface assez nette. 

Certes, on pourra ressasser les occasions parisiennes pour tuer définitivement le match : un poteau d'entrée de jeu, deux tirs sur la barre quand il fallait revenir au score ; les Parisiens n'ont pas été vernis.

Deux penalties sifflés contre l'équipe de la capitale, dont un en grande partie parce que le défenseur central parisien Diego Lugano traîne une réputation de roublard. Le tirage de maillot sifflé sur le défenseur dijonais n'était pas évident. 

Personne n'est à l'abri

Le match de ce soir nous apprend au moins que le tirage au sort très particulier de la Coupe de la Ligue (les quatre premiers du dernier championnat sont exemptés du 1er tour et ne peuvent pas se rencontrer d'emblée) ne suffit pas pour protéger les grosses cylindrées.

Pour conclure, voilà un top 3 des excuses à l'usage des supporters du PSG actifs sur Twitter :

- Théorie du complot : "Paris a laissé tomber ce match afin de mettre Dijon dans les meilleures dispositions pour déboîter l'OM en championnat."

- Marketing : "Le PSG éliminé 3-2 à Dijon après avoir mené 2-0 et encaissé deux penalties ? Thiriez [le président de la Ligue de football professionnel] n'a trouvé que ça pour faire parler de la Coupe de la Ligue…"

-  Lucide : "On a fait deux vrais bons matchs cette saison, contre Lyon et Montpellier. Le reste du temps, on est légers ou faciles. Normal d'être punis, à un moment."