"Télérama" présente ses excuses aux Herbiers après avoir pronostiqué une "fessée monumentale" contre le PSG

"C’était une tentative, sans doute maladroite, de considérer avec amusement l’opposition entre David et Goliath", justifie Fabienne Pascaud, la directrice de la rédaction de "Télérama".

L\'équipe des Herbiers, lors de la finale de la coupe de France de football face au PSG, le 9 mai 2018 au stade de France, à Paris.
L'équipe des Herbiers, lors de la finale de la coupe de France de football face au PSG, le 9 mai 2018 au stade de France, à Paris. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Télérama fait son mea culpa. Dans un billet publié sur le site de l'hebdomadaire mardi 15 mai, Fabienne Pascaud, directrice de la rédaction de Télérama, revient sur le texte paru dans son magazine pour annoncer la finale de la Coupe de France entre le petit club des Herbiers et le Paris Saint-Germain. "Pauvres Vendéens... Prendre une fessée monumentale devant la France entière", pronostiquait alors Télérama. Ces quelques lignes avaient fait réagir la directrice départementale du journal Ouest-France en Vendée, qui s'était fendue d'un texte publié dimanche 13 mai dans le quotidien régional. Celle-ci avait notamment reproché à ses collègues de Télérama leur parisianisme.

"Vive le foot et vive l'humour !"

"Télérama est sincèrement désolé que des propos sortis du contexte d’une rubrique qui existe depuis maintenant des années, aient pu blesser quelqu’un", écrit mardi la directrice de la rédaction de l'hebdomadaire.

Nous avons le plus grand respect pour les joueurs des Herbiers, pour les habitants de la Vendée et pour les Parisiens.Fabienne Pascaudsur Télérama.fr

Les rubriques dans lesquelles ont été publié ledit article "tentent de prendre le sport avec légèreté, de se moquer de ses clichés", ajoute-elle aussi, pour justifier le ton de ce court texte. "C’était une tentative, sans doute maladroite, de considérer avec amusement l’opposition entre David et Goliath." Et de conclure : "Vive le foot, vive la Vendée et vive l’humour !"