Cet article date de plus de trois ans.

Coupe de France : Paris fait la fête à Sochaux sans Neymar

Paris s'est qualifié mardi pour les quarts de finale de la Coupe de France. Sans Neymar mis au repos, le PSG a tenu son rang sans grande difficulté et s'est imposé 4-1 à Sochaux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Edinson Cavani (PSG) marque contre Sochaux (PATRICK HERTZOG / AFP)

Les supporters de Sochaux en ont eu pour leur argent. Oublié le prix excessif des places et l’épée de Damoclès d’une relégation administrative au-dessus du club. Le spectacle et le suspense ont été au rendez-vous. Neymar n’était pas sur la pelouse de Bonal mais les autres stars parisiennes ont justifié leur statut. Des joueurs pressés d’en finir. 55 secondes ont suffi à Paris pour ouvrir le score. Très énervé par la fiesta du Brésilien dimanche soir qu’il jugeait comme un manque de respect, le capitaine sochalien Florent Tardieu était moins à la fête. C’est lui qui se faisait prendre le ballon dans son camp par Draxler. L’Allemand lançait Mbappé dont le centre au deuxième poteau était converti de la tête par Di Maria (0-1, 1e)

Mais le foot aussi est une fête avant d’être une histoire de business. Avec son culot et son envie, Sochaux refaisait surface petit à petit. Après une première frappe de Bérenguer déviée par Trapp au-dessus de sa barre (9e), Martin trouvait la mire dans une forêt de joueurs. L’attaquant sochalien récupérait ballon contré dans la surface et crucifiait habilement le portier parisien (1-1 (14e). Paris bousculé, le scénario n'était pas prévu. Alphonse était d'ailleurs à deux doigts de claquer le deuxième but sur une tête (20e). Avec sa force de frappe, Paris pouvait reprendre l’avantage à n'importe quel moment. C'était chose faite par Cavani qui reprenait un centre au cordeau de Kurzawa (1-2, 27e).

Sans Florian Martin, durement touché au genou avant la pause, Sochaux perdait son joueur en forme pour cette fin de match et bien plus. C’est au moment où les Lionceaux pensaient remettre le pied sur le ballon que les Parisiens frappaient à nouveau avec ce sentiment de pouvoir accélérer quand ils le veulent. Verratti combinait bien avec Draxler avant d’envoyer Di Maria au duel avec Ati Zigi. L’Argentin inscrivait le doublé (1-3, 59e). Puis un triplé en suivant une frappe de Cavani repoussée par le gardien (1-4, 62e).

Le match s'est terminé dans la confusion avec un carton rouge pour Kevin Trapp sur un contre sochalien. Malgré cet incident, Paris poursuit sa préparation sans accroc à une semaine avant son choc face au Real Madrid en Ligue des champions. Ce soir, c'est Sochaux qui en a fait les frais. 4-1, l'addition est logique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.