Coupe de France : le FC Nantes s'impose face à Nice et renoue avec son glorieux passé

Un but sur penalty de Ludovic Blas a suffi aux Canaris pour décrocher, samedi, leur premier titre depuis 21 ans.

Article rédigé par
Au Stade de France - Andréa La Perna - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs du FC Nantes soulèvent la Coupe de France après leur victoire face à Nice, le 7 mai 2022 au Stade de France.  (FRANCK FIFE / AFP)

Le successeur du Paris Saint-Germain est jaune et vert. Le FC Nantes a remporté la Coupe de France, samedi 7 mai, en prenant le meilleur sur l’OGC Nice en finale (1-0). Au cours d'un match disputé, les Canaris ont fait la différence vingt secondes après le retour des vestiaires en obtenant un penalty transformé par Ludovic Blas (47e). L'avantage acquis n'a jamais été cédé, même s’il a fallu un double sauvetage d’Alban Lafont et d’Andrei Girotto sur sa ligne, face à Amine Gouiri puis Andy Delort (71e), pour éviter une égalisation niçoise. La fin de match a été tendue, un début de bagarre éclatant dans le temps additionnel, mais elle n’a pas empêché les joueurs d’Antoine Kombouaré d’exulter au coup de sifflet final.

Après une première mi-temps très terne, la finale de la Coupe de France est enfin lancée ! Dans la continuité du coup d'envoi de la seconde période, Quentin Merlin voit son centre contré par le bras d'Hicham Boudaoui. Mme Frappart siffle pénalty : Ludovic Blas transforme ! Le FC Nantes mène 1-0.

La bataille avait déjà été remportée dans les gradins avant le match lorsqu'un gigantesque tifo a été déployé sur toute la hauteur de la tribune où la Brigade Loire avait élu domicile. Moins d'un an après avoir arraché son maintien dans l'élite in extremis, en barrages, le club de Loire-Atlantique s'offre la quatrième Coupe de France de son histoire et son premier titre depuis 21 ans. La fin de l’épopée de Calais en 2000 ne restera pas le dernier souvenir de sacre en Coupe de France. L'heure n'est plus à la nostalgie, mais à la célébration.

La fin des années noires

Il s’était déjà passé quelque chose de fort lorsqu’un élan irrésistible avait poussé les supporters à envahir la pelouse de la Beaujoire lors de la victoire aux tirs au but contre Monaco au tour précédent (2-2, 4-2 t.a.b). Comme si Nantes avait, enfin, terminé de manger son pain noir. La saison prochaine, les Canaris seront même européens car ce sacre leur ouvre directement la porte des phases de groupes de la Ligue Europa, une compétition qu’ils n’avaient plus disputée depuis 2001.

Pour l'OGC Nice, l'attente continue, 25 ans après le dernier titre en Coupe de France. Le manque de réalisme de son fer de lance virevoltant, Amine Gouiri, aura pesé lourd dans la balance. "Le grand regret que j'ai, c'est qu'on a eu très peu de réussite dans nos relations techniques et offensives. On s'est précipité et on a trop centré de manière systématique, à jeter des ballons dans la surface, alors qu'on pouvait combiner", a analysé Christophe Galtier en conférence de presse.

Pour l'entraîneur niçois, l'objectif est désormais de remotiver ses joueurs pour obtenir une place européenne par le championnat. A trois journées de la fin, les Aiglons sont sixièmes, à cinq points d'une place en Ligue des champions, mais à seulement deux de la Ligue Europa.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.