Coupe de France : après la victoire face à Bordeaux, le président de Granville salue un "exploit" qui "restera marqué dans l'histoire" de son club

Les amateurs de Granville ont battu les Girondins de Bordeaux, en 32e de finale de la Coupe de France dimanche. "Un exploit" pour le président du club de foot de National 2.

La joie de l\'entraîneur de Granville, Johan Gallon, après la victoire de son équipe face aux Girondins de Bordeaux, dimanche 7 janvier.
La joie de l'entraîneur de Granville, Johan Gallon, après la victoire de son équipe face aux Girondins de Bordeaux, dimanche 7 janvier. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L'US Granville a créé la surprise dimanche 7 janvier, en battant Bordeaux 2-1, lors des 32e de finale de la Coupe de France de football. L'USG évolue en National 2, soit en 4e division, alors que Bordeaux évolue en élite, en Ligue 1.

Pour Dominique Gortari, le président du club interrogé sur franceinfo, "c'est un exploit". Le dirigeant normand "s'attendait à quelque chose sur le stade Louis Dior" de Granville. Il a donc été exaucé, et "cela restera marqué dans l'histoire de l'US Granville", assure-t-il.

Les Bordelais ont "perdu leurs nerfs"

Les Girondins de Bordeaux ont fini à huit, après trois expulsions en fin de match. "C'est étonnant pour un club professionnel", estime le président de l'US Granville. "Nous qui sommes amateurs, on a bien fait déjouer cette équipe. On égalise, (...) derrière on marque un deuxième but, puis ils perdent un peu leurs nerfs."

Dominique Gortari rappelle que son club de foot va fêter ses 100 ans cette année. "C'est l'année du centenaire, et là les joueurs nous ont fait un super cadeau : battre une Ligue 1 à domicile".

Pour les 16e de finale, le dirigeant se montre serein : "peu importe" l'équipe que Granville rencontrera, car de toute façon "on n’aurait pas dû être en 16e de finale si la hiérarchie avait été respectée". Le tirage au sort des 16e de finale aura lieu lundi 8 janvier.