Coupe de France de football : une enquête ouverte après des soupçons de match truqué entre amateurs

Le Service central des courses et jeux a confirmé à franceinfo qu'une enquête est ouverte, après des soupçons d'un match truqué entre Le Poiré-sur-Vie et Viry-Châtillon en janvier, lors de la Coupe de France de football.

Le Poiré-sur-Vie s\'impose 3 buts à 1 contre l\'Us Viry-Châtillon, en 32e de finale de la Coupe de France de football, le 7 janvier 2017.
Le Poiré-sur-Vie s'impose 3 buts à 1 contre l'Us Viry-Châtillon, en 32e de finale de la Coupe de France de football, le 7 janvier 2017. (MAXPPP)

Les policiers du service central des courses et jeux ont été alertés par l'Arjel (Autorité de régulation des jeux en lignes) sur la rencontre des 32es de finale de la Coupe de France de football, entre Le Poiré-sur-Vie (Vendée, DH) et Viry-Châtillon (Essonne, CFA). Un match remporté 3-1 par les Vendéens, le 7 janvier. "La Française des jeux a signalé des éléments atypiques concernant ce match", explique l'Arjel dans un communiqué, mardi 21 février, sans faire de commentaire. 

Des joueurs de Viry-Châtillon parient sur leur propre défaite

Selon Mediapart, qui révèle l'affaire, 90% des paris ont été placés sur la victoire du Poiré-sur-Vie alors que le club n'était pas favori puisqu'il évolue en DH (division d'honneur), l'équivalent de la sixième division, face à Viry-Châtillon, club de CFA, deux divisions au-dessus.

D'après le site d'information, les sommes étaient presques deux fois supérieures aux sommes générées habituellement pour ce type de match. Plus ennuyeux, des footballeurs de Viry-Châtillon auraient parié sur leur propre défaite. L'ancien entraîneur de l'équipe aurait même misé 1 500 euros sur l'élimination du club francilien.

Le club francilien se défend

Joint par franceinfo, Pascal Mazeau, président de l'ES Viry-Châtillon, ne cache pas sa surprise et défend l'intégrité de ses joueurs : "Je tomberais de haut si je découvrais que mes joueurs ont parié sur notre défaite, explique-t-il. On n'a pas été bons en première mi-temps, mais je n'ai pas vu des joueurs lever le pied, même si c'est sûr qu'on a pas joué ce match à la vie, à la mort." 

L'équipe du Poiré-sur-Vie, qui avait réalisé, à son échelle, un véritable exploit en se qualifiant contre Viry-Châtillon, n'est pas allée plus loin dans la compétition. Les Vendéens ont  été éliminés (0-1) en 16es de finale par Strasbourg (Ligue 2), le 1er février.