Coupe de France : Auxerre, Monaco et St-Etienne en quarts, Brest et Lens en huitièmes

Grosse soirée de football... dédiée normalement aux huitièmes de finale de la Coupe de France, sauf que des matchs en retard des seizièmes ont également été joués. On en retiendra les défaites de Marseille et de Bordeaux, champion de France en titre.

(Radio France © France Info)

Voilà qui va leur alléger le calendrier. Marseille et Bordeaux ont libéré des dates en se faisant éliminer en Coupe de France, l'OM à Lens en 16e de finale en retard (1-3) et les Girondins en 8e sur leur terrain par Monaco (0-2), deux matches disputés sous la neige...

Marseillais et Bordelais ont involontairement soulagé les organisateurs de
la Ligue et de la Fédération qui pourront caser dans un planning encombré les
derniers matches en retard: un Marseille-Sochaux et un Bordeaux-Auxerre.

Bordeaux, avec une équipe mêlant titulaires (Ciani, Gourcuff...) et
remplaçants (Jurietti, Cavenaghi...), a cédé sur des buts de Djimi Traoré et de
la recrue nigériane Moussa Maazou.

Monaco, qui réussit une bonne saison en championnat (6e à 2 points de la
deuxième place), peut toujours conquérir un nouveau trophée, le premier depuis
la Coupe de la Ligue en 2003.

Saint-Etienne - qui n'a plus rien gagné depuis le championnat en 1981... - a
mis un peu de vert dans sa saison grise en battant un club de L2, Vannes (2-0),
et atteint les quarts pour la première fois depuis 1993 et une demi-finale
perdue contre Nantes (0-1). Auxerre a clos la belle histoire de Plabennec (Nat.)
d'un sec 4-0, et effacé le 5-0 encaissé samedi à Grenoble.

En quarts de finale (23 et 24 mars), dont le tirage au sort aura lieu
dimanche dans l'émission Stade 2, Monaco, l'AJA et les Verts pourront croiser
les qualifiés de mardi, le Paris SG, qui s'est rassuré (1-0) à Vesoul (CFA),
Sochaux (4-1 à Beauvais/Nat.), Boulogne-sur-Mer (1-0 contre le tenant,
Guingamp/L2) ou le Petit-Poucet, Quevilly (CFA), héroïque devant Rennes (1-0).

Le dernier quart de finaliste sera connu le 17 février (mercredi prochain),
quand Lens et Brest disputeront leur 8e de finale en retard.

Les Sang et Or, qui n'ont jamais gagné la Coupe de France, ont battu un OM
où Steve Mandanda n'a pas brillé, grâce à un doublé d'Issam Jemaâ et un but d'un
ancien marseillais, Toifilou Maoulida.

Brest, bien parti pour remonter en Ligue 1, a réussi un petit exploit en
s'imposant 2-0 à Toulouse avec une équipe pourtant largement remaniée.

Bordeaux et Marseille, qui peuvent se retrouver en finale de Coupe de la
Ligue (l'OM y est déjà, Bordeaux joue sa demie à Lorient le 17 février), et sont
encore en course en Ligue 1 et en coupes d'Europe, ne seront pas forcément
désespérés de leur échec de mercredi.