Mondial de foot au Qatar en 2022 : Michel Platini entendu par l'Office anticorruption de la police judiciaire

Cela intervient dans le cadre de l'enquête pour corruption sur l'attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022.

Michel Platini assiste à un match à Turin (Italie), le 27 mai 2019.
Michel Platini assiste à un match à Turin (Italie), le 27 mai 2019. (MASSIMILIANO FERRARO / NURPHOTO / AFP)

L'ancien président de l'UEFA, Michel Platini, est entendu, mardi 18 juin, dans les locaux de l'Office anticorruption de la police judiciaire (OCLCIFF), à Nanterre (Hauts-de-Seine). Cela intervient dans le cadre de l’enquête pour corruption sur l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022, a appris franceinfo auprès de ses proches, confirmant une information de Mediapart.

Michel Platini "n'a strictement rien à se reprocher et affirme être totalement étranger à des faits qui le dépassent", ont indiqué les avocats de l'ex- patron de l'UEFA dans un communiqué. Il "ne s'agit en aucun cas d'une arrestation, mais d'une audition comme témoin dans le cadre voulu par les enquêteurs, cadre qui permet d'éviter que toutes les personnes entendues, puis confrontées, ne puissent se concerter en dehors de la procédure", peut-on encore.

Claude Guéant entendu

Le parquet national financier (PNF) a ouvert, en 2016, une enquête préliminaire sur l'attribution des Coupes du monde de football 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Elle a été ouverte pour "corruption privée", "association de malfaiteurs", "trafic d'influence" et "recel de trafic d'influence"".

L'ex-secrétaire général de l'Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, est également entendu, pour sa part sous le régime de l'audition libre, par les enquêteurs de l'OCLCIFF, selon France 3.