Cet article date de plus de six ans.

FIFA, ou "la Coupe du monde de la fraude"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FIFA, ou "la Coupe du monde de la fraude"
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'IRS, a l'origine de l'arrestation, hier, à Zurich de sept dignitaires de la FIFA pour corruption endémique, a donné ce jeudi quelques précisions quant à son coup de filet dans le business du football.

Richard Weber, un des hauts responsables du fisc américain (IRS), a qualifié ce jeudi 28 mai la coupe du monde de "coupe du monde de la fraude". Pas moins de 14 dignitaires ou ex-dignitaires de la FIFA, au total, sont inculpés pour des actes présumés de corruption  - à hauteur de 150 millions de dollars de bakchichs -, mais aussi de racket, blanchiment, comptes off-shore à Hong Kong, Genève ou aux îles Caïmans, créations de sociétés-écrans.

L'Afrique du Sud dans le viseur

Deux vice-présidents de la Fédération, Jeffrey Webb et Eugenio  Figueredo, font partie des accusés.
Un acte d'accusation inculpe également l'ex-vice-président de la FIFA Jack Warner. Il est soupçonné d'avoir reçu 363 000 dollars pour faire pencher la balance côté asiatique lors des candidatures pour le Mondial 2011, en versant aux votants une partie de son butin, 40 000 dollars. Il clame son innocence.
Enfin, une nouvelle révélation vient se surajouter au tableau : l'attribution de la coupe du monde à l'Afrique du Sud, en 2010, aurait elle aussi  été entachée de fraudes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corruption à la Fifa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.