Corruption à la Fifa : "Je n'ai aucun reproche à me faire", estime Jérôme Valcke

Le bras droit de Sepp Blatter est soupçonné d'avoir transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ex vice-président de l'organisation Jack Warner.

Le siège de la Fifa, le 2 juin 2015 à Zurich (Suisse).
Le siège de la Fifa, le 2 juin 2015 à Zurich (Suisse). (MICHAEL BUHOLZER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Il assure qu'il n'a rien à se reprocher. Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, s'est exprimé mercredi 3 juin sur les accusations de corruption dont il fait l'objet, au lendemain de la démission surprise de Sepp Blatter. Le New York Times avait accusé Jérôme Valcke d'avoir transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ex vice-président de l'organisation Jack Warner. Le Français s'en est expliqué sur France Info. Suivez les évènements en direct.

Interpol lance six avis de recherche. A la demande des autorités américaines, Interpol a émis mercredi 3 juin six "notices rouges" demandant la localisation et l'arrestation de deux ex-responsables de la Fifa : Jack Warner, ex-vice président de l'organisation, et Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif. Sont également concernés quatre dirigeants d'entreprises évoluant dans le marketing sportif. 

Guerre de succession. L'élection du nouveau président doit avoir lieu lors d'un congrès exceptionnel prévu entre décembre 2015 et mars 2016. Le prince jordanien Ali est d'ores et déjà candidat, tout comme l'ancien footballeur David Ginola. Michel Platini, présenté par de nombreux responsables comme le président idéal, n'est pourtant pas exempt de tout reproche. 

Les derniers mois de Blatter. Président de la Fifa jusqu'à la prochaine élection, Sepp Blatter assure qu'il va se "concentrer sur la mise en œuvre des ambitieuses et profondes réformes" rendues nécessaires par le récent scandale de corruption touchant l'institution.

L'enquête se poursuit. Des médias américains font état d'une enquête du FBI visant directement Sepp Blatter. Les autorités "espèrent obtenir la coopération de certains des responsables de la Fifa inculpés" pour resserrer l'étau autour de lui, selon le New York Times.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FIFA

18h20 : C'est la photo que la plupart de vos journaux et sites internet ont choisi pour illustrer la démission de Sepp Blatter. Le photographe raconte à 20minutes.fr les coulisses de ce cliché.


(VALERIANO DI DOMENICO / AFP)

18h14 : "Je crois qu'il y a des fois où les choses dérapent et vous ne comprenez pas pourquoi."

Mis en cause pour un virement suspect, Jérôme Valcke se défend sur France Info. Le n°2 de Sepp Blatter ne se sent pas coupable. "Je n'ai aucun reproche à me faire", estime-t-il.

17h47 : Michel Platini est le favori des bookmakers depuis la démission de Sepp Blatter. Mais celui qui est décrit comme le "président idéal" a aussi ses casseroles L'ex-meneur de jeu des Bleus est-il si différent de l'ancien patron honni de la Fifa ? Francetv info vous propose un quiz pour y voir clair.




(ARND WIEGMANN / REUTERS)

15h12 : Pour remplacer Sepp Blatter à la tête de la Fifa, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a émis une idée originale : faire appel à Diego Maradona.

14h11 : L'Afrique du Sud défend la "légalité" des 10 millions de dollars versés au football caribéen que la justice américaine soupçonne d'être un pot-de-vin en échange de votes favorables lors de l'attribution de l'organisation du Mondial 2010.

Il s'agit d'un "programme approuvé en toute légalité", a déclaré le ministre sud-africain des Sports.

13h41 : Michel Platini est un "président faible de l'UEFA" qui ne répond pas au besoin d'une "forte personnalité" à la présidence de la Fifa, déclare l'ONG Transparency international, au lendemain de la démission de Joseph Blatter.

12h24 : La Russie poursuit les préparatifs de la Coupe du monde de football 2018, malgré la démission de Joseph Blatter, sur fond de scandale de corruption, déclare le porte-parole du Kremlin.

Le parquet suisse a annoncé avoir ouvert une procédure pénale pour soupçon "de blanchiment d'argent et gestion déloyale" entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

12h09 : "Sa décision n'a rien à voir avec les récentes allégations autour de la Fifa." La fille de Joseph Blatter l'assure dans le quotidien suisse Blick. "Il veut protéger sa famille", affirme Corinne Blatter-Andenmatten.

11h46 : "Il est plus raisonnable de prendre un peu de recul avant de pouvoir nous positionner tous ensemble sur le sujet."

La réunion de l'UEFA prévue samedi à Berlin (Allemagne) est reportée. Les dirigeants européens du foot devaient définir leurs relations futures avec la Fifa au cours de cette réunion, mais la démission de Joseph Blatter a bouleversé la donne.

10h57 : Parmi les personnes recherchées figurent Jack Warner, ancien vice-président de la Fifa arrêté la semaine dernière en Suisse pour des soupçons de corruption, Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, et quatre dirigeants d'entreprises évoluant dans le marketing sportif.


Interpol a émis ces six notices rouges à la demande des autorités américaines.

10h49 : Interpol demande la localisation et l'arrestation de six personnes, dont deux ex-responsables de la Fifa.

10h40 : Au lendemain de la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, le président de la Fédération française de football souhaite que Michel Platini se porte candidat. Il "connaît la position de l'ensemble du football français et de (...) toutes les fédérations européennes : il lève le petit doigt, tout le monde le suivra", a affirmé ce matin Noël Le Graët.

(ITELE)

08h58 : Alors que les candidats à la succession de Sepp Blatter commencent à se déclarer, l'acteur Verne Troyer a décidé lui aussi de se présenter. Une candidature pour plaisanter : il estime qu'il peut se présenter parce qu'il est le meilleur joueur à Fifa 2015... le jeu vidéo.

08h28 : France 2 fait le point sur les dernières informations. Après la démission de Sepp Blatter de la tête de la Fifa, qui va lui succéder ? Et comment interpréter cette démission surprise ?

(FRANCE 2)

08h28 : "Les rumeurs qui existaient sont peut-être fondées."

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), est actuellement interviewé sur iTélé. Il revient sur l'annonce de la démission du président de la Fifa. "Sepp Blatter est un personnage fort, très compétent", estime-t-il. Mais pour le remplacer, "il faut un candidat européen", ajoute-t-il, en se prononçant en faveur de Michel Platini.

07h47 : "En termes de football, Michel Platini c'est le joueur absolu et c'est un homme de grande qualité."

Laurent Fabius, invité des "4 Vérités" sur France 2, se dit favorable à une candidature de l'actuel président de l'UEFA, l'ancien footballeur français Michel Platini, pour succéder à Sepp Blatter, président de la Fifa démissionnaire.

07h39 : @anonyme : Oui, Sepp Blatter est désormais dans le viseur du FBI, selon la presse américaine. D'après ABC News, le patron de la Fifa serait directement concerné par les faits de corruption et de pots-de-vin qui ont mené aux arrestations de la semaine dernière. Vous trouverez des précisions sur cette enquête dans notre article.

07h22 : Il y aurait une enquête sur Blatter ?

07h08 : "Acculé", "il quitte la scène"... et pour Sud-Ouest, Sepp Blatter "jette l'éponge".


Abonnement Sud Ouest Pas Cher avec BOUQUET INFO ePresse.fr

07h40 : L'annonce de la démission de Sepp Blatter, coup de théâtre survenu hier soir, se retrouve également à la une de plusieurs quotidiens aujourd'hui. Sans surprise, c'est notamment le cas de L'Equipe.


La une de L'Équipe - mercredi 3 juin

06h47 : La candidature d'un Ginola qui a dansé, commenté le foot, fait du vin mais qui n'a jamais dirigé me fait sourire. Il me fait penser à une expression de léon zitrone"Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de moi !".Cela résume la raison de sa candidature.

06h46 : Au vu des déclarations de Blatter, je crains qu'on ne fasse fausse route.S'il démissionne, ce n'est pas parce que quelque chose a changé depuis vendredi, c'est car c'était d'ores et déjà prévu. Le vote n'a servi qu'à gagner du temps, pour trouver un dauphin qui conviendra aux 60% de fédérations ayant choisi M.Blatter.

06h45 : Dans les commentaires, l'annonce de la démission de Sepp Blatter vous fait toujours réagir, tout comme les noms avancés pour lui succéder et les candidatures spontanées. David Ginola, par exemple, a finalement annoncé qu'il serait candidat.

07h41 : "Si la démission du président de la Fifa – moi je ne connais pas, au fond, le dossier, je respecte les procédures judiciaires – permet de régénérer le football international, ça sera une bonne chose. (...) Le football a besoin de règles, a besoin de respect."

Manuel Valls a tenu lui aussi à réagir à la décision de Sepp Blatter. Le chef du gouvernement s'est confié à des journalistes à Evry (Essonne), à l'issue d'un dîner de travail avec plusieurs responsables sociaux-démocrates européens.

06h35 : Après l'annonce de la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, les réactions se succèdent. Le "roi" Pelé a demandé aux "honnêtes gens" de nettoyer le football mondial.

La démission de Sepp Blatter est "regrettable", a déclaré le triple champion du monde brésilien à la BBC (en anglais) à Cuba. Pour Pelé, la Fifa traverse désormais une période critique et cherche à rebâtir son image.