Cet article date de plus d'un an.

Corinne Diacre écartée de l'équipe de France : "Tout ça est très bien organisé par Jean-Michel Aulas", accuse l'ex-président de Clermont Foot

Claude Michy estime sur franceinfo que la désormais ancienne sélectionneuse de l'équipe de France féminine de football est une "victime".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Claude Michy et Corinne Diacre en 2014. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Corinne Diacre, démise de ses fonctions jeudi 9 mars par la Fédération française de football, n'est plus la sélectionneuse des Bleues. Pour Claude Michy, l'ex-dirigeant du club de Clermont Foot qui l'avait recrutée pour entraîner l'équipe masculine, "tout ça est très bien organisé par Jean-Michel Aulas", l'actuel président de l'Olympique lyonnais. Proche de Corinne Diacre, Claude Michy estime sur franceinfo qu'elle est une "victime" dans cette affaire. 

franceinfo : Reconnaissez-vous la Corinne Diacre à qui vous avez fait confiance, dans les critiques dont elle fait l'objet ces derniers mois ?

Claude Michy : Je pense que les critiques viennent de beaucoup de gens qui ne la connaissent pas. Ça, c'est le premier point. On est un peu dans un mode de lynchage médiatique, puisqu'elle n'a pas été la seule dans ce domaine-là. Et ensuite, c'est un peu lamentable de ne pas respecter les gens pour leur travail et leur professionnalisme. Tout ça est très bien organisé par Jean-Michel Aulas, que je connais depuis très longtemps, pour qui j'ai beaucoup de respect, qui est un grand monsieur du football, mais qui n'a jamais aimé Corinne Diacre. Il lui avait demandé de venir à l'Olympique lyonnais pour son équipe féminine, quand elle était au Clermont Foot, et elle n'a pas donné suite. Il n'a jamais accroché avec elle. 

"C'est un vrai stratège, Jean-Michel Aulas."

Claude Michy, ancien président de Clermont Foot

sur franceinfo

Pour vous, c'est lui qui est derrière tout ça uniquement ?

Bien sûr. Il part souvent de l'intérêt général pour arriver à des intérêts particuliers. Il faut aussi respecter les choix des dirigeants du football. Mais à un moment, je trouve que la notion humaine du sujet a été oubliée. Elle ne mérite pas la façon dont elle a été traitée, parce que c'est une grande professionnelle. C'est quelqu'un que je connais bien, quelqu'un d'agréable. On lui reproche sa communication.   

"Est-ce qu'on lui demande d'être bonne communicante ou d'être un bon entraîneur ? Le sujet est là."

Claude Michy, ancien président de Clermont Foot

sur franceinfo

Mais pouvait-elle se maintenir, alors que le lien était rompu avec les joueuses ?

Tout ça a été assez bien organisé et elle a été victime de cette chose-là. Quand une joueuse d'un club s'exprime et qu'elle est de l'Olympique lyonnais [Wendie Renard], ce n'est pas un phénomène de hasard. J'ai beaucoup de respect pour les joueuses aussi, parce qu'elles font leur job, elles ne l'ont peut-être pas fait tous les jours comme il fallait, la coach peut-être non plus. Mais à partir du moment où il y a une vindicte qui s'installe, il est difficile pour les dirigeants, dans la situation délicate de la Fédération française de football, de prendre une décision contraire à la vox populi.

Pour vous, Corinne Diacre n'a aucun tort dans cette affaire ?

Je pense qu'elle a bien fait son travail. C'est une vraie professionnelle, qui a travaillé énormément depuis sa jeunesse. C'est quelqu'un qui a travaillé en usine, qui s'est faite, qui a grandi, qui est venue chez nous alors qu'elle a été critiquée au début de son mandat. Il y a des joueurs qui n'acceptaient pas d'être entraînés par une femme. Ces joueurs sont partis et moi, j'ai conservé Corinne Diacre parce que je pensais que c'était elle qui était dans le bon sens de la marche. Elle a maintenu le club, elle l'a fait grandir, elle a fait venir Pascal Gastien qui est aujourd'hui l'entraîneur du club. Il était le directeur du centre de formation et lui aussi est extrêmement choqué de la façon dont a été traitée Corinne Diacre. Alors je suis peut-être excessif, mais je suis tellement déçu de voir le comportement d'un milieu que je connais, puisque j'ai passé quelques années à l'intérieur.  

"À un moment, il faut aussi respecter les gens pour ce qu'ils ont fait."

Claude Michy, ancien président de Clermont Foot

sur franceinfo

Vous avez pu en parler avec elle ? Corinne Diacre est aussi déçue et en colère que vous ?

Je parle avec elle très souvent. Quand quelqu'un donne tout son temps pour que son équipe réussisse, pour porter les couleurs de la France au meilleur niveau, et que du jour au lendemain, on lui dit : "Bon bah, à bientôt, au revoir"... Vous imaginez le choc ! C'est une part de vie et une part d'engagement. Elle va avoir besoin de digérer cette mauvaise nouvelle, mais elle rebondira.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.