CAN 2024 : l'Algérie déjà éliminée, le Cameroun qualifié au terme d'un match fou... Ce qu'il faut retenir des matchs de mardi

Vaincus par la Mauritanie (1-0) lors de la troisième journée, mardi, les Fennecs ne verront pas les huitièmes de finale. Contrairement au Cameroun, qui s'est qualifié en battant la Gambie sur le fil.
Article rédigé par franceinfo: sport, Cindy Jaury
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
La détresse du capitaine de la sélection algérienne, Riyad Mahrez, lors du match de Coupe d'Afrique des nations entre l'Algérie et la Mauritanie, le 23 janvier 2024 au stade de la Paix de Bouake (Côte-d'Ivoire). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

La dernière journée de la phase de groupes de Coupe d'Afrique des Nations s'est poursuivi, mardi 23 janvier, et la compétition n'en finit plus d'offrir des fins de matchs à rebondissements. Après la qualification de l'Egypte, de la Guinée Equatoriale et du Nigeria lundi, le Cameroun a ainsi récupéré son billet pour les huitièmes au terme en s'offrant la Gambie au terme d'un match exaltant (3-2). Battue par la Mauritanie (1-0), l'Algérie ne suivra pas le même chemin et est officiellement éliminée.

Le Cameroun arrache la qualification dans une fin de match incroyable

Avec un seul petit point en deux rencontres, après un match nul contre la Guinée (1-1) et une défaite contre le Sénégal (3-1), le Cameroun n'avait d'autre choix que de gagner pour espérer prolonger son parcours. Contre la Gambie, au Stade de la Paix (Bouaké), les Lions indomptables ont traversé toutes sortes d'émotions. Celle des qualifiés d'abord, avec ce premier but de la tête de Karl Toko-Ekambi (56e). Celle des éliminés, ensuite, avec l'égalisation d'Ablie Jallow seul au second poteau (72e). Menés deux buts à un à la 85e minute après la réalisation d'Ebrima Colley, les hommes de Rigobert Song ont d'abord retrouvé l'espoir grâce à un but contre-son-camp de James Gomez (87e) avant de trouver la faille et le chemin de la qualification par une tête puissante de Christopher Wooh (90e+1). Parce que cette CAN s'écrit sous le signe des coups de théâtre, Muhammed Sanneh a, un court instant, offert le plus fou des renversements en égalisant pour la Gambie (90e+4). Avant que son but, marqué de la main, ne soit logiquement annulé.

Dans la seconde rencontre du groupe C, où deux équipes qualifiées s'affrontaient, le Sénégal voulait réaliser un sans-faute contre la Guinée. Pari réussi : un premier but d'Abdoulaye Seck (62e), suivi du break du Marseillais Iliman Ndiaye (90+1), ont conforté la première place des Lions de la Teranga. Le Sénégal, le Cameroun et la Guinée sont en 8es de finale.

L'Algérie ne verra pas les huitièmes, exploit de la Mauritanie

Le scénario n'est finalement pas si différent : même enceinte, même position au classement, même besoin criant de victoire pour rêver à la qualification. Comme le Cameroun quelques heures plus tôt, l'Algérie n'avait pas le droit à l'erreur, après deux matchs nuls contre l'Angola (1-1) et le Burkina Faso (2-2). Son adversaire du soir, la Mauritanie, vaincue lors de tous ses matchs, pouvait encore se qualifier parmi les meilleurs troisièmes en cas de victoire. Un but de Mohamed Dellahi Yali, d'une reprise du droit, est venu éteindre les espoirs algériens un peu après la demi-heure de jeu. Malgré un dernier quart d'heure plus intense, et une ultime balle d'égalisation qui frôlait le poteau (90+6), l'Algérie n'est pas parvenue à modifier le score. Comme lors de la dernière édition, la voici éliminée avant les phases finales, avec seulement deux points au compteur et la dernière place de son groupe. La Mauritanie tient son exploit, sa première victoire de l'histoire en Coupe d'Afrique des Nations, et sa première qualification en huitièmes de la compétition alors que la sélection participe à la deuxième CAN de son histoire.

Vainqueur du Burkina Faso (2-0) grâce à des buts de Mabululu (36e) et de Zini (90e+3), l'Angola s'est emparé de la première place du groupe D. Derrière, le Burkina Faso et la Mauritanie sont également qualifiés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.