Cet article date de plus de deux ans.

CAN 2019 : Salah, Pépé, Mané, Ziyech, Atal... Les 10 joueurs à suivre

Stars, néophytes, revanchards ou révélations : de Mohamed Salah à Youcef Atal, en passant par Nicolas Pépé, tour d'horizon des 10 joueurs à suivre lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, qui débute ce vendredi en Égypte.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min.

Mohamed Salah

Attaquant - Egypte

Une CAN pas comme les autres attend Mohamed Salah. Prophète en son pays, considéré comme une véritable icône, le joueur de 27 ans est attendu comme jamais par tout un peuple qui rêve de voir les siens à nouveau triompher sur leurs terres. Un an après une Coupe du Monde manquée où il était arrivé blessé à l’épaule, Salah espère surfer sur la dynamique de sa brillante saison du côté de Liverpool, avec un statut de co-meilleur de Premier League et surtout une Ligue des Champions glanée. Sur le toit de l'Europe avec les Reds, Mohamed Salah vise désormais le sommet de l'Afrique avec les Pharaons.

Sadio Mané

Attaquant - Sénégal

En 2017, il manquait le tir au but décisif face au Cameroun et voyait le parcours des siens s’arrêter en quarts de finale face au futur champion. Deux ans plus tard, Sadio Mané est de retour, chef de file d’une équipe du Sénégal impressionnante sur le papier et bien décidée à aller conquérir un premier titre continental.

Comme Mohamed Salah, Mané débarque d’une saison plus que réussie avec Liverpool (26 buts, 5 passes décisives) et sera scruté de très près. Leader d’attaque des Reds, devenu une machine à marquer sous les ordres de Jürgen Klopp, l’ancien messin doit encore franchir le cap avec sa sélection, où il ne compte pour l’instant que 16 buts en 60 sélections, et seulement un seul but depuis la Coupe du Monde 2018. Pour les impatients, il faudra attendre un peu avant de voir la star sénégalaise en action, puisque Mané sera suspendu pour le premier match des Lions de la Teranga face à la Tanzanie.

Hakim Ziyech

Attaquant - Maroc

Un doublé Coupe/Championnat, une demi-finale de Ligue des Champions, impliqué dans 46 buts en 49 matches toutes compétitions confondues : c’est peu dire que Hakim Ziyech sort d’une saison monstrueuse sous les couleurs de l’Ajax.

A 26 ans, le Marocain marche sur l'eau et ses performances ont déjà attiré les yeux de grosses nombreux grands clubs européens. En attendant un futur départ, Ziyech disputera sa toute première CAN avec des Lions de l’Atlas annoncés comme candidats à la victoire finale. Intéressant lors de la dernière Coupe du Monde, avec du jeu en mouvement et tourné vers l’attaque, le Maroc d’Hervé Renard présente l'une des équipes les plus séduisantes de la compétition. Un environnement parfait pour la vitesse, les dribbles dévastateurs et la folie de Hakim Ziyech.

Nicolas Pépé

Attaquant - Côte d’Ivoire

La vie va très vite pour Nicolas Pépé. Il y a trois ans, l’Ivoirien sortait d’une saison à 7 buts et 2 passes décisives avec Orléans, en National. Aujourd’hui, il arrive en Egypte en conquérant, après avoir tout cassé avec Lille au cours d’une saison phénoménale. 22 buts, 11 passes décisives, à la fois explosif et imprévisible le tout enrobé d’accélérations foudroyantes, et voilà que les sirènes des grands clubs européens résonnent, pour un transfert déjà estimé au minimum à 60M€. Mais avant le grand départ, Pépé et ses coéquipiers ont l’opportunité de remettre les Éléphants sur le toit de l’Afrique. Dans une Côte d’Ivoire encore plongée dans les souvenirs de la génération Drogba puis Yaya Touré, Nicolas Pépé a tout pour être le symbole de la nouvelle vague ivoirienne.

Youcef Atal

Défenseur - Algérie

L’Algérie a son lot de talents lors de cette CAN, mais Youcef Atal sera à surveiller de très près. A 23 ans, il a été l’une des belles révélations de la Ligue 1 cette saison. Rapide et hargneux, il a dynamité le côté droit de l’OGC Nice et n’a pas tardé à se faire un nom. Latéral toujours porté vers l’avant, au point d’être replacé ailier par Patrick Vieira en fin de saison, Atal a fait parler ses jambes de feu pour finir la saison en étant co-meilleur buteur du club avec six buts. Arrivé sur la Côte d’Azur dans l’anonymat général l’été passé, le Niçois débarque à la CAN avec un statut de joueur “frisson” prêt à faire lever les foules.

Kalidou Koulibaly

Défenseur - Sénégal

Une attaque de feu, mais pas que. Derrière les Sadio Mané, Ismaïla Sarr, Mbaye Niang et Keita Baldé, le Sénégal peut compter sur l’un des meilleurs défenseurs du monde. A 28 ans, Kalidou Koulibaly s’est imposé comme le patron de l’arrière-garde sénégalaise. Rapide, véloce, puissant et quasi-indomptable dans le domaine aérien, le Napolitain règne sur l’Italie depuis son arrivée il y a cinq ans, au point d’être élu meilleur défenseur de Serie A cette année. Une juste récompense pour celui que la légende du Napoli Diego Maradona considère comme “un phénomène”.

Wilfred Ndidi

Milieu de terrain - Nigeria

Il est le meilleur représentant de la nouvelle génération nigériane. A 23 ans, Wilfred Ndidi s’affirme saison après saison comme l’un des meilleurs milieux défensifs de Premier League. Arrivé à Leicester avec la lourde tâche de remplacer N’Golo Kanté, l’ancien joueur de Genk a plus que conquis l’Angleterre. Que ce soit sous Claudio Ranieri, Claude Puel ou Brendan Rodgers, il a convaincu tout le monde de son potentiel, au point d’être le joueur le plus utilisé cette saison chez les Foxes.

Homme de l’ombre, travailleur infatigable, tacleur en série (143 tacles cette saison, personne ne fait mieux en Premier League) mais aussi pas maladroit balle au pied, il est l’archétype du milieu défensif moderne. Des qualités qu’avait déjà entrevu son coach à Genk Peter Maes, au point de le comparer à Yaya Touré.

André Onana

Gardien - Cameroun

Avec Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui, il est le troisième représentant de cette Ajax qui a crevé l’écran tout au long de la saison. Seul gardien africain titulaire dans l’une des meilleures équipes d’Europe, André Onana fait aujourd’hui partie des meilleurs gardiens de sa génération. Passé par le centre de formation du Barça avant de rejoindre les Pays-Bas, Onana sort de la plus belle saison de jeune carrière et est parti pour s’installer durablement comme dernier rempart N°1 des Lions Indomptables, et marcher dans les traces de ses illustres prédécesseurs Thomas Nkono, Joseph-Antoine Bell ou Idriss Kameni.

Naby Keita

Milieu de terrain - Guinée

Sera là, pas là ? Le cas Naby Keita a tenu en haleine une bonne partie de la Guinée ces dernières semaines. Touché aux adducteurs début mai lors de la demi-finale aller face au FC Barcelone, le milieu de Liverpool n’a pas retrouvé les terrains depuis et a rejoint ses coéquipiers il y a seulement dix jours, sans participer aux deux matches amicaux face au Bénin et à l’Egypte. “Je pense que je serais prêt pour le premier match”, a néanmoins rassuré Keita à son arrivée en Afrique. Un retour qui serait bienvenu pour des Guinéens incapables de gagner lors de leurs trois matches de préparation, et dont les ambitions sont étroitement liées au retour de leur maître à jouer.

Cédric Bakambu

Attaquant - RD Congo

Cette CAN 2019 sera aussi l’occasion de se rappeler au souvenir de vieilles connaissances. Parmi elles, Cédric Bakambu. Formé à Sochaux puis auteur de trois saisons convaincantes sous le maillot de Villarreal, l’attaquant de 28 ans a fait le choix de l’exil en rejoignant le championnat chinois en janvier 2018. Arme offensive N°1 de la République Démocratique du Congo avec trois buts lors des deux seules victoires des Léopards en éliminatoires, Bakambu portera sur ses épaules une RDC poussive lors des qualifications mais qui semble de nouveau prête à jouer les troubles-fête, après sa 3e place en 2015 et un quart de finale il y a deux ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers CAN

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.