"C'est un régal d'avoir Antoine Griezmann comme joueur", raconte l'un de ses premiers entraîneurs

L'attaquant de l'Atletico Madrid, Antoine Griezmann, a été désigné lundi meilleur joueur du championnat d'Espagne. Le Français est aussi en lice pour le Ballon d'or. Celui qui l'a lancé, Philippe Montanier, l'actuel entraîneur de Nottingham Forest, raconte sur franceinfo ce que ce joueur a d'exceptionnel.

Antoine Griezmann, l\'attaquant de l\'Atletico Madrid, en septembre 2016.
Antoine Griezmann, l'attaquant de l'Atletico Madrid, en septembre 2016. (GERARD JULIEN / AFP)

C'est l'année de l'explosion pour Antoine Griezmann. L'attaquant de l'Atletico Madrid a été désigné lundi 24 octobre meilleur joueur de la Liga, le championnat d'Espagne de football, pour la saison 2015-2016. À 25 ans, le Français, meilleur buteur de l'Euro 2016 et élu meilleur joueur de la compétition, fait aussi partie des joueurs retenus pour le Ballon d'or par France Football.

Des récompenses qui n'étonnent pas celui qui l'a lancé, Philippe Montanier. L'actuel entraîneur de Nottingham Forest a découvert Antoine Griezmann à la Real Sociedad, lorsqu'Antoine avait 18 ans. Il raconte sur franceinfo.

Le joueur que tous les entraîneurs rêvent d'avoir

C'est "quelqu'un de talentueux mais très humble, explique-t-il. Il sait tout faire. Il a marqué 22 buts en 38 matches en Championnat et a fait 16 passes décisives la saison dernière. Mais même quand il ne marque pas, il donne du liant au jeu, il est généreux, il défend, il attaque. C'est un joueur, forcément, que tous les entraîneurs apprécient."

Au-delà de l'aspect sportif, c'est certainement le caractère d'Antoine Griezmann qui fait le différence. "Il est toujours de bonne humeur, c'est un régal de l'avoir comme joueur. Même si les entraînements sont très difficiles, il a toujours le sourire, il arrive toujours à s'amuser et il amène beaucoup de fraîcheur."

Un gabarit qui n'intéressait pas les clubs français

Pourtant, ce n'était pas gagné pour l'attaquant. En 2005, à 14 ans, Griezmann quitte Mâcon et la Saône-et-Loire pour rejoindre la Real Sociedad, à Saint-Sébastien. Il y gravit les échelons et y signe son premier contrat professionnel, en 2010. 

Philippe Montanier, entraîneur de la Real Sociedad de 2011 à 2013, se souvient de l'explosion d'Antoine Griezmann. "Il avait un petit gabarit, très léger, et peut-être qu'à l'époque les clubs français recherchaient plutôt des joueurs puissants, plutôt costauds, explique Philippe Montanier. Mais ces joueurs-là, talentueux, intelligents, une fois qu'ils ont pris un peu d'épaisseur, un peu de muscle, ils se révèlent. Le talent est là, et cela finit par payer."

Un gros mental et une personnalité équilibrée

Pour autant, est-ce que Philippe Montanier imaginait son poulain aller aussi loin ? "C'est toujours difficile d'anticiper sur les jeunes talentueux, parce que certains confirment, d'autres non. Mais en tout cas, il avait tous les outils, toutes les qualités. Mais il y a aussi l'aspect mental, qu'on ne mesure pas. On ne peut pas trop prévoir cela."

Aujourd'hui entraîneur de Nottingham Forest, Philippe Montanier confirme que sous ce visage "juvénile" se cache une "force de caractère". Mais heureusement, c'est une personne "équilibrée". "Il a une famille qui l'entoure, et qui a des valeurs. Le fait que son entourage soit sain, l'aide à relativiser."