Cet article date de plus de sept ans.

Allemagne-Norvège, un classique inattendu en finale

La finale de l'Euro féminin entre l'Allemagne et la Norvège, dimanche à Solna (14h00), est un grand classique du football féminin entre deux nations phares de la discipline, mais aussi une petite surprise.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les Norvégiennes vont retrouver l'Allemagne en finale de l'Euro-2013. (CARMEN JASPERSEN / DPA)

Si ce match est un classique, c'est qu'il met aux prises deux habituées des finales d'Euro. L'Allemagne en a déjà disputé sept (dont une pour la RFA) et les a toutes remportées. La sélection dirigée par Silvia Neid reste d'ailleurs sur cinq succès consécutifs dans l'épreuve. La dernière fois que l'Allemagne n'a pas remporté l'Euro, c'était en 1993 et c'est justement la Norvège qui s'était imposée, contre l'Italie.

Avec un autre titre (1987) et trois finales perdues (1989, 1991 et 2005, toujours contre l'Allemagne), la Norvège est elle aussi une autre grande nation du football féminin. Mais sa présence en finale cette année en Suède était une grosse cote, puisqu'elle est arrivée à l'Euro dans la foulée d'une préparation catastrophique avec quatre défaites consécutives, dont l'une contre la France (1-0), le 29 juin à Reims, où l'équipe d'Even Pellerud avait paru très faible.

La Norvège a un avantage sur l'Allemagne

Sans génie mais avec une défense solide (deux buts encaissés), les Norvégiennes ont pourtant réalisé un très bon Euro, avec au passage une historique victoire en poule face aux Allemandes (1-0), qui n'avaient pas perdu depuis 20 ans dans un Euro. Ces dernières, malgré quelques difficultés en poule et une cascade de forfaits (six joueuses importantes sont absentes), sont donc toujours exactes au rendez-vous. Et elles ne voudront sans doute pas s'incliner une deuxième fois face au même adversaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bundesliga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.