Allemagne : qui est Julian Nagelsmann, le futur entraîneur du Bayern Munich ?

Julian Nagelsmann prendra les commandes du Bayern Munich dès le 1er juillet 2021.

Article rédigé par
Alexandra Lopez - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Julian Nagelsmann s'est engagé avec le Bayern Munich pour un contrat de 5 ans. (FRANK HOERMANN/SVEN SIMON / SVEN SIMON)

L’annonce est devenue officielle ce mardi 27 avril. Julian Nagelsmann sera l’entraîneur du Bayern Munich à partir du 1er juillet 2021 et remplacera Hansi Flick, qui a décidé de mettre un terme à son contrat à la fin de la saison. Actuellement sur le banc du RB Leipzig, Nagelsmann est phénomène de précocité. À seulement 33 ans, le tacticien allemand a su faire ses preuves dans le monde du football, et prendra désormais la tête d’un des plus grands clubs d’Europe.

Un footballeur au destin brisé

Comme beaucoup avant de se lancer dans une carrière d’entraineur, Julian Nagelsmann a lui aussi été footballeur, ou du moins il a essayé… Du haut de son 1m90, c’est au poste de défenseur central qu’il se sentait le mieux. Après avoir débuté une carrière junior au sein du FC Augsbourg, puis du 1860 Munich, le jeune Allemand retourné à Augsbourg, dans l’équipe réserve. À 20 ans, Nagelsmann, alors entrainé par Thomas Tuchel, apprend qu’après une deuxième chirurgie du ménisque, son cartilage est affecté, ce qui provoque un risque important d’arthrose, beaucoup trop important pour qu’il puisse continuer à taper dans le ballon. À seulement vingt ans, Nagelsmann met fin à sa carrière et se retire loin du football, du moins pour un certain temps.

Le plus jeune entraîneur de l’histoire de la Bundesliga

Si Julian Nagelsmann a mis un terme à sa carrière de footballeur de façon précoce, il n’a pas tardé à se relever pour revenir sur les terrains, cette fois-ci sur le banc de touche. À l'automne 2015, Nagelsmann devient l’entraineur des moins de 19 ans du 1899 Hoffenheim, une aventure qui dura trois mois. En février 2016, Huub Stevens, entraîneur de l’équipe première se retire pour des raisons médicales. Hoffenheim, qui n’est alors pas loin de la relégation, signe Nagelsmann en dernier recours, jusqu’en 2019.

À seulement 28 ans, le natif de Landsberg am Lech, ville située en Bavière, devient le plus jeune entraineur dans l’histoire de la Bundesliga, et doit sauver le club de la relégation. Contre toute attente, son équipe, qui n’avait jusque là remporté que deux matchs, a retrouvé le succès en signant six victoires et deux nuls en dix matchs de championnat, et s’est même positionnée à la quatrième place du classement général en fin de saison.

Julian Nagelsmann sur le banc de Hoffenheim, en 2016.  (DANIEL ROLAND / AFP)

L'arrivée de Nagelsmann a également permis au club d’accéder pour la première fois de son histoire aux barrages de l’édition 2017-2018 de la Ligue des champions (éliminé par Liverpool). À l'issue de cette saison prolifique, il parvient même à qualifier automatiquement Hoffenheim pour la compétition européenne après avoir hérité d’une très belle troisième place en Bundesliga. Là encore, Nagelsmann a décroché un nouveau record. Lors du match des phases de groupe face au Chakhtar Donesk, le tacticien allemand est ainsi devenu le plus jeune entraîneur en Ligue des champions, à seulement 31 ans et 58 jours.

Le plus jeune entraineur à accéder aux demi-finales de la C1

Il était donc le plus jeune entraineur en Bundesliga, et le plus jeune à diriger une équipe en Ligue des champions. En 2020, il est aussi devenu, à 33 ans, le plus jeune coach à participer au dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes. À la tête du RB Leipzig depuis 2019, Nagelsmann a une fois de plus battu tous les records. Après avoir éliminé Tottenham en huitièmes de finale de la Ligue des champions, le tacticien est parvenu à emmener le club allemand en quarts de la compétition pour la première fois de son histoire. Le chemin ne s’est pas arrêté là puisque les hommes de Nagelsmann ont également créé l’exploit en éliminant l’Atletico de Madrid et en atteignant les demi-finales, où ils sont tombés face au Paris Saint-Germain.

Julian Nagelsmann lors de la demi-finale de Ligue des Champions face au PSG.  (FRANK HOERMANN - SVEN SIMON / PICTURE ALLIANCE)

Un homme qui a donné le sourire à Leipzig

En plus de tous ses exploits en Coupe d’Europe avec Leipzig, Julian Nagelsmann s’est également montré très convaincant en Bundesliga. Gérer un club beaucoup plus médiatisé et beaucoup plus ambitieux ne lui a pas fait peur. Depuis son arrivée, l’entraîneur a su manager correctement son groupe, ce qui lui a permis de comptabiliser 53% de victoires en championnat à la suite de sa première saison (2019-2020). Un pourcentage qui est pour le moment en évolution puisqu’en 31 matches, 19 se sont conclus par des succès cette saison, soit 61%. Encore dans une très belle dynamique, le club allemand peut également se vanter d’être actuellement sur la deuxième marche du podium. À sept points du Bayern Munich, devant Dortmund, le Leipzig de Nagelsmann s'est imposé comme la meilleure défense du championnat allemand, avec seulement 25 buts concédés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.