Reims-Saint-Etienne : les Champenois enfoncent des Verts toujours en crise

Battus samedi à Auguste-Delaune (2-0), les Stéphanois s'inclinent pour la quatrième fois consécutive en Ligue 1 et restent plus que jamais lanterne rouge.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Hugo Ekitike (Reims) à la lutte avec Mickael Nade (Saint-Etienne), le 11 décembre. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Pour son retour sur le banc de Saint-Etienne, Julien Sablé n'a pas pu faire de miracle, samedi 11 décembre face à Reims, à l'occasion de la 18e journée de Ligue 1. Réduits à dix juste avant la pause, les Verts se sont logiquement inclinés 2-0 au stade Auguste-Delaune, leur quatrième défaite consécutive en championnat. Les Stéphanois demeurent lanterne rouge tandis que les Champenois respirent un peu et font le trou sur leurs adversaires pour le maintien (14e à huit points de Clermont, premier relégable), avant les rencontres de dimanche.

> Revivez la victoire rémoise face à Saint-Etienne

Inoffensifs puis impuissants à 10, Saint-Etienne s'est fait punir

L'heure de la rédemption n'a pas encore sonné pour Saint-Etienne. Après la claque reçue la semaine passée à domicile face à Rennes (0-5), les Verts n'ont jamais semblé en mesure d'éviter leur dixième défaite cette saison face à Reims. Mis sous pression dès le début du match, les hommes de Julien Sablé ont longtemps semblé tétanisés dans le jeu, trop timides offensivement pour espérer quoi que ce soit. Preuve à l'appui, la première "tentative" stéphanoise - un tir timide de Wahbi Khazri - interviendra après la 26e minute. L'une des rares dans une première période dominée de la tête et des épaules par Reims.

À la 10e minute, l'homme en forme côté champenois (sept buts dont deux lors de ses deux dernières apparitions) Hugo Ekitike fait passer un premier frisson dans le dos de la défense des Verts. Douze minutes plus tard, c'est encore lui qui est dans un bon coup et obtient un penalty logique pour une sortie manquée d'Etienne Green. Al Bilal Touré se charge de transformer l'offrande pour donner l'avantage aux locaux (1-0, 22e). Et alors que les Verts commencent à vouloir aller de l'avant et pointer le bout de leurs nez dans la surface de Predrag Rajkovic, ceux-ci sont pénalisés par un de leurs cadres, Denis Bouanga, auteur d'un geste d'énervement envers Ilan Kebbal qui lui vaut un carton rouge (45e). Un vrai coup dur juste avant le retour aux vestiaires...

Touré et Mbuku extirpent Reims de la zone rouge

En début de deuxième période, Al Bilal Touré encore lui est à deux doigts d'inscrire l'un des buts de la saison en déviant d'une talonnade un excellent centre de Ghislain Konan qui est toute proche de lober Stefan Bajic, qui a remplacé Green à la pause dans les buts stéphanois (48e). Après l'heure de jeu, les deux mêmes hommes combinent à nouveau et sur un centre parfait de l'Ivoirien, le Malien manque le but du break en croisant trop sa tête (63e). Les dernières minutes ne seront qu'un attaque-défense. Nathanaël Mbuku, bien servi par Ekitike, vient ajuster Bajic d'un plat du pied gauche pour mettre un terme au suspens (2-0, 89e).

L'essentiel était ailleurs : après la défaite face à Angers la semaine dernière (1-2), les hommes d'Oscar Garcia rebondissent et vont tenter de capitaliser sur leurs récents bons résultats contre Monaco (0-0), Strasbourg (1-1), Clermont (1-0) et l’Olympique Lyonnais (1-2) pour s'extirper de la zone rouge. Ce samedi, ils possèdent huit longueurs sur Clermont, premier non-relégable.

Pour Sainté en revanche, cette quatrième défaite d'affilée - la 10e en 18 journées - plonge un peu plus le club du Forez dans la crise. Réaction attendue à domicile face à Nantes le 22 décembre prochain. En espérant, un peu en avance, un miracle de Noël...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Saint-Etienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.