Ligue des champions : Aurélien Tchouaméni, la pépite de Monaco à l'assaut du Sparta Prague

Devenu titulaire indiscutable à Monaco, Aurélien Tchouaméni dispute mercredi le match retour du troisième tour préliminaire de la Ligue des champions, contre le Sparta Prague. 

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Aurélien Tchouaméni, lors d'un march de préparation contre la Real Sociedad, le 28 juillet. (ION ALCOBA BEITIA/SHUTTERSTOCK/SIPA)

Après une saison colossale à l'AS Monaco, Aurélien Tchouaméni hausse le ton hors des terrains. Victime d'insultes racistes lors d'un match préliminaire de Ligue des champions face au Sparta Prague le 3 août, le milieu de terrain a mis l'UEFA face à ses limites, une fois de plus. Exhortant les dirigeants du football européen à plus de réaction face au racisme dans les stades, le joueur confirme son statut de leader à 21 ans et continue de s'illustrer sur le terrain, match après match.

"Pas facile de les sortir de l'équipe" . Ces mots sont ceux de Niko Kovac, l'entraîneur de l'ASM, qui évoque l'importance de son duo du milieu de terrain, Youssouf Fofana et Aurélien Tchouaméni. Lancé sur une trajectoire impressionnante, le second a été élu meilleur espoir aux trophées UNFP et est devenu titulaire indiscutable sous le maillot monégasque. Aux portes de l'équipe de France, le Rouennais a déjà connu l'équipe espoirs de Sylvain Ripoll pour l'Euro, et aurait pu participer aux Jeux de Tokyo, si son club ne l'en avait pas empêché.

Formé à Bordeaux, révélé à Monaco 

Débarqué des Girondins de Bordeaux à l'hiver 2020, Tchouaméni intègre un club en pleine reconstruction qui se remet à peine d'une saison catastrophique où il a frôlé la relégation. Le jeune milieu n'a que trois matchs pour se montrer avant que la pandémie n'arrête les championnats. À son retour sur les terrains, la saison suivante, le jeune espoir démontre l'étendue de son talent. Sous les ordres du nouvel entraîneur de l'ASM, Niko Kovac, il s'impose progressivement, et arrache sa place de titulaire.

Remarqué pour ses qualités défensives, il forme surtout avec Youssouf Fofana un duo redoutable. Efficaces en attaque quand ils ont le ballon et capables de se replier quand il leur échappe. Du "très haut niveau" selon leur entraîneur qui ne cesse de louer leurs qualités individuelles et collectives. Niko Kovac place Tchouaméni au coeur du jeu, pour assurer "la stabilité défensive" de l'équipe et lui offrir un axe de progression, face au but.

Lors de la saison précédente, Tchouaméni a disputé 36 des 38 matchs de Ligue 1 et la totalité des rencontres de Coupe de France. Peu remplacé, il a également signé trois buts et quatre passes décisives. Prétendants au titre jusqu'à la dernière journée, les Monégasques sont également auteurs d'une série impressionnante de 12 matchs sans défaite, entre le 20 décembre et le 3 mars.

Finalement troisième du championnat à la fin de la saison, Aurélien Tchouaméni touche alors du bout des doigts la Ligue des champions. Mais c'était sans compter sur l'échec de Manchester United, en finale de Ligue Europa. En cas de succès de l'équipe mancunienne, déjà qualifiée pour la Ligue des Champions via le championnat, Monaco était assuré de disputer la prestigieuse compétition. Mais c'est finalement Villarreal, qui s'est imposé en finale, le 27 mai, et a privé l'ASM de ce raccourci. Objectif barrages désormais.

L'année pour briller ? 

Le marathon monégasque ne fait que commencer. Entre la reprise du championnat, et les phases préliminaires de Ligue des champions, Aurélien Tchouaméni tient l'occasion de s'illustrer sur la scène européenne. En cas de victoire face à Prague, les hommes de Kovac disputeront les barrages de la Ligue des champions, face aux Belges de Genk ou aux Ukrainiens du Shaktar Donestk.

Au rythme de ses belles prestations, la valeur marchande de Tchouaméni ne cesse d'augmenter (30 millions d'euros selon le site Transfermarkt). Manque encore quelques capes internationales pour s'envoler mais tout semble en ordre pour que s'ouvrent les portes de l'équipe de France A au Monégasque. Comme l'un de ses anciens coéquipiers des Girondins de Bordeaux Jules Koundé, Aurélien Tchouaméni pourrait être incessamment appelé à son tour parmi les Bleus.

Aurélien Tchouaméni, lors du quart de finale de l'équipe de France espoirs face aux Pays-Bas, le 31 mai. (ISTVAN DERENCSENYI / ORANGE PICTURES)

En septembre l'équipe de France dispute la suite des matchs éliminatoires de la Coupe du monde. Au programme : Bosnie-Herzégovine, Ukraine et Finlande. À moins de deux ans du prochain Mondial, où les Bleus remettront leur titre en jeu après un Euro raté, Aurélien Tchouaméni tient une autre occasion de faire monter sa côte en flèche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Monaco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.