Ligue 1 : Bamba Dieng et l'OM font tomber Monaco à Louis-II

Grâce à un doublé du jeune sénégalais (21 ans), les hommes de Jorge Sampaoli ont remporté un succès de prestige, samedi, face aux joueurs de la Principauté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Bamba Dieng, buteur avec l'OM, samedi 11 septembre, face à l'AS Monaco lors de la cinquième journée de Ligue 1. (VALERY HACHE / AFP)

L'affiche promettait d'être alléchante. Et, samedi 11 septembre, elle a tenu toutes ses promesses au stade Louis-II. Dans ce choc de sudistes entre l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille dans le cadre de la 5e journée de Ligue 1, ce sont les hommes de Jorge Sampaoli qui repartent avec les trois points de la victoire.

Et l'OM peut remercier le Sénégalais Bamba Dieng (21 ans), dynamiteur de l'attaque phocéenne et seul buteur de cette partie, qui propulse son club à la troisième place du championnat. Du côté de la Principauté, la soupe à la grimace n'est pas terminée puisque le bilan comptable reste bloqué à quatre points en cinq matchs.

> Revivez la victoire de l'OM face à l'AS Monaco lors de la cinquième journée de Ligue 1

Sans Payet, l'OM s'en remet à Dieng

Avec Steve Mandanda, sur le banc phocéen samedi au profit de la première titularisation de Pau Lopez dans les buts, Dimitri Payet (blessé à la cuisse) était l'un des principaux absents du onze de Sampaoli. Devant faire sans Arkiadusz Milik en pointe, toujours en phase de reprise, le technicien argentin avait décidé de donner les clés du jeu offensif au trio Cengiz Ünder - Amine Harit (pour sa première également) - Bamba Dieng. Et il ne lui a fallu que quelques minutes pour être confirmé dans ses choix. Dix, très exactement. 

D'une frappe en puissance en angle fermée juste au-dessus du but d'Alexander Nübel, Dieng inaugurait sa folle soirée, qui est devenue encore plus folle deux minutes plus tard lorsque, lancé en profondeur, il trouvait le poteau gauche du portier monégasque.

Le Sénégalais n'arrêtait pas là sa montée en puissance et continuait à mettre en difficulté Chrislain Matsima, 19 ans, titularisé dans le couloir droit pour la première fois par Niko Kovac. Il a subi les pointes de vitesse du joueur de l'OM durant tout le premier acte avant d'être remplacé à la pause.

Peu avant la demi-heure de jeu et bien lancé dans la profondeur par Valentin Rongier, Dieng s'envolait une nouvelle fois, mais sa frappe trop croisée trouvait, cette fois, le montant droit de l'AS Monaco (28e). Mais pas de quoi abattre le numéro 12 marseillais pour autant.

Sur une nouvelle offrande dans la profondeur, de Luan Peres cette fois, Bamba Dieng prenait le dessus sur Axel Disasi et allait tromper pour la première fois Nübel d'un plat du pied droit parfait (1-0, 36e). Un superbe premier but sous les couleurs olympiennes qui venait saluer sa très belle première période.

Et il s'en est fallu de peu pour voir Rongier faire le break après un festival dans la surface adverse (40e), illustrant toute la passivité et les erreurs de placement des défenseurs de l'AS Monaco samedi.

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Wissam Ben Yedder se montraient à peine plus dangereux. Sans idées, les offensives des joueurs du Rocher étaient stériles, à l'image de leur nombre de tirs cadrés : 0 sur l'ensemble du match. Du  côté de l'OM, le pressing voulu par Sampaoli dans le premier acte n'était plus le même, les Olympiens se contentant de gérer leur avance.

Et à l'heure de jeu, Bamba Dieng venait inscrire un doublé : après une incursion loupée dans la surface monégasque, le Sénégalais se replaçait dans la surface avant d'être bien servi par Harit. Il s'enroulait autour d'Axel Disasi avant de conclure d'une frappe à ras de terre qui clouait Nübel sur place (2-0, 60e).

L'OM s'envole, Monaco s'enfonce

Les 30 dernières minutes ne viendront pas renverser l'avantage pris par les partenaires de Boubacar Kamara, capitaine samedi. L'homme du match, Dieng, a eu droit à une ovation de la part des supporters phocéens présents à Louis-II au moment de sa sortie, à la 67e minute.

Pour leur centième confrontation en Ligue 1 (40 victoires pour Marseille, 24 nuls et 35 victoires pour Monaco), c'est donc l'OM qui a pris le dessus sur son voisin et monte à la troisième place du podium, une position qu'il est assuré de garder à l'issue de cette 5e journée. Mais l'histoire retiendra surtout que ce nouveau succès a été frappé du sceau d'un jeune joueur de 21 ans qui, du haut de ses sept rencontres dans le championnat de France, n'a sans doute pas fini de faire parler de lui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Monaco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.