Coupe de France : revivez la solide victoire du PSG face à l'AS Monaco en finale (2-0)

Le PSG a ouvert le score par l'intermédiaire de Mauro Icardi à la 19e minute, puis Kylian Mbappé a scellé le match à la 81e minute. 

L\'attaquant du PSG Kylian Mbappé à la lutte avec le défenseur monégasque Djibril Sidibé en finale de la Coupe de France, mercredi 19 mai 2021 au Stade de France (Seine-Saint-Denis).
L'attaquant du PSG Kylian Mbappé à la lutte avec le défenseur monégasque Djibril Sidibé en finale de la Coupe de France, mercredi 19 mai 2021 au Stade de France (Seine-Saint-Denis). (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les fois où la finale de la Coupe de France réunit deux des équipes les plus spectaculaires de la saison ne sont pas si fréquentes. Cette affiche Monaco-PSG, mercredi 19 mai dans un Stade de France encore vide, couvre-feu oblige, promettait donc beaucoup. Au terme d'un match solide, les Parisiens ont remporté la 104e édition de la Coupe de France, mercredi 19 mai au Stade de France, aux dépens de l'AS Monaco (2-0). Le PSG a ouvert le score par l'intermédiaire de Mauro Icardi à la 19e minute, puis Kylian Mbappé a scellé le match à la 81e minute. 

 Pas de saison blanche pour Paris. L'aventure en Ligue des champions s'est arrêtée en demi-finale, la Coupe de la Ligue n'existe plus, et c'est Lille qui est premier du championnat à une journée de la fin : la Coupe était donc le moyen le plus sûr pour les Parisiens d'éviter la première saison blanche de l'ère QSI, soit depuis 2012. 

Paris décimé, encore. Si Kylian Mbappé, l'ancien de Monaco, a joué, Neymar et Marco Verratti, deux des vedettes de l'équipe parisienne, étaient suspendues. Les deux créateurs de l'équipe sur le flanc, c'est toute l'animation offensive du PSG qui était à repenser.

Nico Kovac, le spécialiste. La renaissance de l'AS Monaco, encore moribond l'an passé, doit beaucoup à son entraîneur croate, arrivé sur le banc à l'intersaison. L'ancien coach du Bayern Munich a apporté confiance et sérénité à un effectif pléthorique et très jeune, comme on vous l'explique dans cet article. Pour ne rien gâcher, le Croate est un spécialiste des Coupes : avant la défaite de mercredi, il était invaincu dans cet exercice depuis quatre ans.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

23h57 : En remportant 2 - 0 la finale de la Coupe de France face à Monaco, le Paris Saint-Germain se rassure et écarte le spectre d'une saison vierge de tout trophée. Il renforce surtout sa mainmise sur la Coupe de France, en la soulevant pour la quatorzième fois de son histoire, écrit francetv Sport.

23h27 : @Foot Coupe La saison très concentrée, entre le final 8 de Ligue des champions qui a duré jusqu'à fin août et l'Euro 2020 reporté d'un an, explique aussi cet encombrement final. Mais c'est vrai, ça enlève un peu de magie à la Coupe.

23h27 : Je pense qu'on peut aussi mettre le peu de spectacle de ce soir sur la programmation calamiteuse de ce match ! En milieu de semaine alors que les deux équipes jouent le titre. De toute façon c'est match de coupe qui sont pratiquement les seuls que l'on peut voir en clair devrait toujours être en week-end pour que le plus de monde puisse les voir, c'est une finale de coupe de France quand même

23h25 : Alors que Marquinhos soulève le trophée dans un déluge de confettis et sous un feu d'artifice, pendant que la sono crache "We are the champions", je me dis que ça doit être bizarre de le faire devant un stade vide, juste pour les photographes...

23h20 : Entre le président de la république qui fait des papouilles à la moitié des 22 joueurs et le monégasque Axel Disasi qui offre le 1er but, les gestes barrières n'ont pas été à l'honneur ce soir... et le bonheur du spectateur pas au rendez-vous non plus dans ce match longuet !

23h18 : Qu'on soit supporter du PSG ou spectateur neutre, on n'a pas forcément passé un grand moment de football ce soir.

23h19 : Julia Louis Dreyfus Win GIF by SAG Awards

23h16 : Un grand bravo à notre journaliste Marie-Adélaïde Scigacz, qui était la seule à avoir pronostiqué le bon score pour cette finale.

23h12 : La Coupe de France se joue avec 8 000 équipes ou à peu près au départ, et à la fin, c'est le PSG qui gagne.

23h10 : La langue du vestiaire parisien, c'est l'espagnol. Pas étonnant qu'ils chantent "Campeones" en se congratulant pour cette victoire !

23h09 : Le PSG remporte sa 14e Coupe de France en dominant Monaco en finale (2-0). La Coupe reste le jardin du club de la capitale, recordman de victoires.

23h07 : Ça m'avait frappé lors du match du PSG contre Lens, ce PSG-là a aussi la capacité à anesthésier ses adversaires, ou alors à leur inspirer une telle crainte qu'ils jouent un peu contre nature.

23h05 : Un psg qui joue pour la ligue 1 dans peu de temps... Un PSG donc défensif, un Monaco qui n'apprécie pas le jeu fermé.. On rajoute à ça le fait que dans le foot, de manière assez surprenante, quand deux grandes attaques se rencontrent, on a parfois le droit à un match assez pauvre en occasion... Et on comprends un peu le pourquoi du comment.

23h01 : On dirait que les gens découvrent le foot. Un match ennuyeux n’est pas systématiquement synonyme d’équipes de mauvaise qualité. Les 2/3 gestes de grande classe de Mbappé vous ne les retrouvez pas en L2.

23h01 : Sans vouloir faire offense aux Monegasques, mais un retour et une victoire de l'ASM semble impossible... Même s'il reste du temps, c'est compliqué

23h00 : @chardon 54 Vous oubliez un peu vite le bon parcours du club parisien en Ligue des champions, qui a quand même éliminé le Barça et le Bayern !

23h00 : L'affaire est entendue mais , il faut se rendre a l'évidence, le PSG ne reste qu'une équipe qui ne brille qu'au niveau national

22h57 : Et sur l'action suivante, Kylian Mbappé scelle la victoire parisienne sauf improbable sursaut monégasque. Lancé en profondeur, Kylian Mbappé glisse un petit piqué, à la Ben Yedder, presque, qui passe au-dessus de Majecki. 2-0 pour Paris, moins de 10 minutes dans le temps règlementaire.

22h56 : Oh le génie de Kylian Mbappé qui tente un lob de 30 mètres qui fracasse la barre du but monégasque ! L'attaquant tricolore avait repéré que le gardien Majecki était un peu avancé, et la réalisation de son geste est superbe. Ça s'est joué à quelques centimètres. 1-0 pour Paris, 80e.

22h54 : @David En championnat, les deux confrontations entre les deux équipes étaient vraiment intéressantes (victoires de Monaco 3-2 et 2-0). Mais là, pas de pot, c'est la purge.

22h54 : Mais quel ennui !... C'est ça les meilleures équipes de L1? Content que les matchs soient sur des chaînes payantes!

22h53 : Disons que c'est un bon match de haut de tableau de ligue 2.

22h53 : @Ennui magique C'est juste, mais on peut quand même déplorer le manque de rythme monégasque qui a mis 50 minutes à se réaliser que jouer plus vite lui permettrait de déstabiliser la défense monégasque. Et en face, Paris ne propose absolument rien depuis l'ouverture du score, hormis quelques fulgurances de Kylian Mbappé.

22h52 : Je ne crois pas à l’argument du « les joueurs s’en foutent ou ont peur de se blesser ». Le foot c’est aussi des matches tactiques, ennuyeux, ça fait partie du jeu. Toutes les finales de ligue des champions ou de coupe du monde ne sont pas fameuses, loin de là.

22h52 : Revoyons le moment frisson de la seconde période. Oui, car il n'y en a pas eu cinquante non plus !

22h51 : Rythme étrange pour une finale . Le PSG tente de verrouiller sans être à l abri d un retour des monégasques, si ils y croient un peu.

22h47 : Eh ben voilà une frappe dangereuse, signée Krépin Diatta qui profite d'un ballon mal renvoyé pour déclencher un tir spontané qui oblige Keylor Navas à un arrêt sur sa ligne. Le premier de la seconde période, me semble-t-il (en dehors du piqué de Ben Yedder, signalé hors-jeu). 1-0 pour PSG, mais le réveil monégasque a peut-être sonné.

22h45 : Bonsoir. Je vous rassure, la même pour moi. J'espère que les finales de coupe d'Europe de rugby seront d'un autre tonneau.

22h45 : Personne ne veut se blesser avant la dernière journée de championnat et l'Euro...preuve de l'importance de la coupe pour une équipe du haut de la L1...

22h45 : Je ne suis le match à la télé que depuis 10 mn. C'est une vraie purge...

22h45 : Il suffit que j'écrive ça pour qu'un centre tir monégasque (involontaire, mais n'empêche) ne fracasse la barre transversale de Keylor Navas ! Les Monégasques vont-ils enfin prendre conscience que cette équipe parisienne est prenable ?

22h44 : Le PSG, 1 tir cadré, 1 but. Monaco, 4 tirs cadrés (mais combien de dangereux) et 3 hors du cadre. Mais rien à faire, malgré les changements offensifs de Nico Kovac, on s'ennuie profondément. 1-0 pour Paris à 20 minutes de la fin.

22h42 : Moi devant cette finale... Et vous ?

22h36 : Au moins, on ne pourra pas reprocher à l'entraîneur de Monaco de ne pas jouer son va-tout. Entrée de Steven Jovetic pour un Wissam Ben Yedder sevré de ballons, et du supersonique Gelson Martins qui remplace le milieu défensif Youssouf Fofana. Il ne va plus y avoir beaucoup de joueurs à vocation purement défensive dans le onze monégasque. 1-0 pour Paris à l'heure de jeu.

22h33 : Mis à part quelques pertes de balle dangereuses des Monégasques, il ne se passe pas grand chose dans ce match. Il y avait plus de spectacle lors de la première demi-finale de l'Eurovision hier ! Toujours 1-0 pour Paris, 56e.

22h24 : Si le Prince Albert n'a pas fait le déplacement, on reconnait Nicolas Sarkozy sur la gauche de la photo, en tribune officielle. L'ancien président est un grand supporter du PSG.



(FRANCK FIFE / AFP)

22h21 : Changement offensif à la reprise de ce PSG-Monaco (1-0). Nico Kovac fait entrer le jeune Belge Krépin Diatta, un feu follet susceptible de mettre le feu à la défense, qui remplace le défenseur Ruben Aguilar (qui jouait milieu). On sent une volonté de déséquilibrer la défense du PSG qui n'a pas vraiment été inquiétée en première période.

22h10 : Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les observateurs qui restent sur leur faim après ces 45 premières minutes.