Équipe de France : à huit jours de la liste pour l’Euro, le baromètre des Bleus du week-end

Le 18 mai, Didier Deschamps annoncera sa liste de 26 joueurs pour l’Euro 2021. Revue d'effectifs des Tricolores sur les terrains ce week-end.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Antoine Griezmann, taclé ici par Stefan Savic, a passé une après-midi compliquée contre l'Atlético de Madrid, samedi 8 mai 2021. (ENRIC FONTCUBERTA / EFE)

L’horloge tourne pour Didier Deschamps. Dans huit petits jours (le 18 mai), le sélectionneur de l’équipe de France de football dévoilera les noms des 26 joueurs (le groupe de 23 étendu en raison de la crise sanitaire) qui participeront à l’Euro 2021 (11 juin-11 juillet). Les heureux élus entameront ensuite la préparation dès le 26 mai. D’ici là, tour d’horizon des forces en présence avec un week-end réussi pour Pogba ou Coman, beaucoup moins pour Griezmann et Dembélé, et insignifiant pour d’autres.

Coman, Pogba & Ben Yedder ont brillé

Sur la planète football, Kingsley Coman est un extraterrestre. Depuis ses 16 ans, le Français est champion national chaque saison. Encore plus incroyable, en huit ans, l’attaquant français a été sacré champion national à 10 reprises, de Paris au Bayern, en passant par la Juventus. Le dernier titre en date, Coman l’a acquis, samedi 8 mai, en terrassant le Borussia Mönchengladbach d'Alassane Pléa et Marcus Thuram (6-0). Avec un but, son premier depuis début février, l’ailier tricolore a participé à la fête et confirme ses bonnes dispositions du moment.

C’est également le cas de Paul Pogba, qui a sonné la révolte lors de la victoire de Manchester United contre Aston Villa (3-1). Alors que les siens étaient menés depuis la 24e minute, Pogba a enfilé le bleu de chauffe au retour des vestiaires. Le milieu français a obtenu le penalty de l’égalisation et a été à l’orgine de l’action du troisième but mancunien. Un peu plus tard dans l’après-midi, Wissam Ben Yedder a lui aussi été déterminant lors de la victoire décisive de Monaco à Reims (1-0), en servant parfaitement le jeune Eliot Matazo pour l’unique but de la rencontre.

Griezmann et Dembélé fantomatiques

Pour le Barça, cela devait être le match pour filer vers le titre, peut-être celui de l’avènement pour Griezmann contre ses anciens coéquipiers de l’Atlético de Madrid. Mais il n’en a rien été. Lors du match nul laborieux arraché contre les Colchoneros (0-0), l’attaquant français a été fantomatique. On l’a plus vu ce week-end dans le paddock du Grand Prix de Formule 1, dimanche, à Barcelone, que samedi sur la pelouse du Camp Nou. En dehors d’une frappe lointaine timide, Griezmann n’a une nouvelle fois pas répondu aux attentes dans un grand match du Barça. Pas plus qu’Ousmane Dembélé, entré en jeu pour pas grand-chose.

City-Chelsea, un choc à l’accent français

Répétition générale de la prochaine finale de Ligue des champions, le choc Manchester City - Chelsea, samedi en Premier League avait un fort accent français. Au coup d’envoi, Ngolo Kanté et Kurt Zouma étaient ainsi titulaires côté Blues, contre Benjamin Mendy et Aymeric Laporte pour les Cityzens. Au final, aucun des Français n’a vraiment brillé, mais aucun n’a plongé non plus. Même si Kurt Zouma a eu chaud, puisqu’il aurait pu (dû ?) concéder un penalty en toute fin de match, alors que le score était de 1-1. Ce sont les Blues de Kanté et Zouma qui l’ont emporté (2-1), mais sans délivrer d’enseignements à Didier Deschamps hormis le fait qu’Olivier Giroud est toujours porté disparu, malgré les errances de Timo Werner, le “buteur” allemand de Chelsea.

Mbappé, Lemar : du monde à l’infirmerie

Après avoir assisté à la défaite des siens depuis le banc de touche, mardi à Manchester City, en demi-finale de Ligue des champions, Kylian Mbappé n’a pas joué non plus dimanche soir contre le Stade Rennais. Officiellement suspendu, l’attaquant français se remet surtout d’une blessure au mollet. Le Parisien devrait toutefois faire son retour la semaine prochaine, à l’inverse de Thomas Lemar. De retour en forme ces dernières semaines, notamment avec les Bleus en mars, l’ancien monégasque est sorti sur blessure lors du choc entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone. Au sol après un choc avec Pedri, Lemar a quitté la pelouse avant le quart d’heure de jeu, en boitant. Pas de quoi rassurer Deschamps. Jamais appelé en Bleu, mais en forme cette saison, Jordan Veretout (AS Roma), est lui aussi toujours indisponible.

Gignac de retour… pour les JO ?

C’est la surprise du week-end : bientôt rejoint par son ami Florian Thauvin aux Tigres de Monterrey, André-Pierre Gignac pourrait faire son retour en équipe de France cet été. Vice-champion d’Europe 2016, Gignac ne serait toutefois pas appelé par Didier Deschamps (qui ne l’a plus sélectionné depuis le 10 octobre 2016), mais par Sylvain Ripoll. Autrement dit, ce n’est pas l’Euro que pourrait jouer l’ancien Marseillais, mais les Jeux olympiques. En effet, le règlement autorise la présence de trois joueurs de plus de 24 ans.

Or, Sylvain Ripoll a connu Gignac lorsqu’il était entraîneur adjoint à Lorient et il sait que le profil de l’attaquant serait idéal pour encadrer son groupe jeune. En tout cas, l’homme aux 7 buts en 36 sélections - en forme cette saison - figure dans la liste élargie transmise au CNOSF (comité national olympique et sportif français)  par le sélectionneur de l'équipe de France Espoirs, du haut de ses 35 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Antoine Griezmann

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.