Vidéo Karim Benzema condamné dans l'affaire de la "sextape" mais toujours sélectionnable en Bleu

Publié
Le tribunal judiciaire de Versailles a rendu son jugement concernant l'affaire de la sextape. L'attaquant de l'équipe de France écope d'une lourde peine qui n'aura pas d'impact sur sa place chez les Bleus, selon Noël Le Graët, président de la FFF.
Article rédigé par
France Télévisions

L'attaquant de l'équipe de France a été reconnu coupable de complicité de tentative de chantage envers son ancien coéquipier Mathieu Valbuena.

Le tribunal judiciaire de Versailles a rendu jeudi 24 novembre son jugement concernant l'affaire de la "sextape". Karim Benzema a notamment été condamné à 12 mois de prison avec sursis, une peine qui va au-delà des réquisitions du parquet. Il lui est reproché de s'être "personnellement impliqué dans des manoeuvres, au prix de subterfuges." "On condamne à une peine sévère, injuste, sans preuve, on est assez sidérés par ce jugement", a réagi l'un de ses avocats, maître Sylvain Cormier. 

Benzema toujours sélectionnable

Pour autant, le jugement n'aura pas d'impact sur la présence de l'attaquant du Real Madrid en équipe de France, a affirmé le président de la FFF Noël Le Graët, assurant que la sanction "ne changeait rien" et que Karim Benzema restait "sélectionnable". Pas présent au tirbunal, ce dernier a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.