Cet article date de plus de huit ans.

Affaire de la sextape : "Plus sélectionnable", Benzema "respecte la décision" de la FFF

L'attaquant vedette des Bleus ne jouera pas en bleu "tant que la situation" de l'affaire du chantage contre Mathieu Valbuena "n'évolue pas", a annoncé Noël Le Graët, ce qui pourrait coûter à Benzema sa participation à l'Euro 2016.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Karim Benzema, avant-centre du Real Madrid et de l'équipe de France, le 5 décembre 2015 à Madrid (Espagne). (CURTO DE LA TORRE / AFP)

On savait que la Fédération française de football avait changé son fusil d'épaule dans cette affaire, Noël Le Graët l'a confirmé jeudi 10 décembre. Lors d'une conférence de presse, le président de la FFF a annoncé que Karim Benzema n'était "plus sélectionnable en équipe de France tant que la situation n'évolue pas, jusqu'à ce qu'il y ait du nouveau dans ce dossier". Il est sanctionné pour avoir joué un rôle dans le chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena, affaire pour laquelle l'attaquant français du Real Madrid a été mis en examen le 5 novembre.

Pour que Benzema retrouve l'équipe de France, il faudrait que "le juge mette fin à la procédure ou que [Valbuena et Benzema] redeviennent copains", a affirmé Noël Le Graët. Cette décision risque de coûter à l'attaquant sa participation à l'Euro 2016 qui se tiendra du 10 juin au 10 juillet 2016. En début de soirée, l'international français a réagi sur Twitter. Il y déclare qu'il "respecte" cette décision et qu'il a "confiance" en Noël Le Graët.

Un "crève-cœur" pour Le Graët

Début novembre, quelques heures après cette mise en examen, la FFF avait d'abord apporté son soutien à l'avant-centre des Bleus. Mais une série de révélations, notamment une conversation embarrassante entre Karim Benzema et Karim Zenati, un de ses amis également mis en examen dans cette affaire, semble avoir changé la donne pour la fédération.

Benzema ne jouera pas en bleu "tant que la situation" de l'affaire de la sextape "n'évolue pas"
Benzema ne jouera pas en bleu "tant que la situation" de l'affaire de la sextape "n'évolue pas" Benzema ne jouera pas en bleu "tant que la situation" de l'affaire de la sextape "n'évolue pas"

L'interview donnée par Mathieu Valbuena au Monde le 27 novembre, dans laquelle le milieu de terrain affirme que Benzema l'a "indirectement" encouragé à payer ses maîtres-chanteurs, a également incité la FFF à se porter partie civile dans cette affaire.

Depuis, Karim Benzema a tenté de défendre sa cause, notamment dans un entretien accordé à TF1 le 3 décembre. Mais les nombreuses critiques visant l'avant-centre, venues notamment du monde politique et sportif, ont poussé les dirigeants du foot français à sévir. La décision de suspendre Benzema est vécue comme "un crève-cœur" par Noël le Graët, qui demande au juge en charge de l'affaire d'instruire le dossier "au plus vite", imaginant les deux joueurs "pouvoir rejouer ensemble".

Pas question de risquer un nouveau Knysna

Si la suite de la carrière de Karim Benzema en bleu s'inscrit donc en pointillé, celle de Mathieu Valbuena n'est pas plus assurée. "Valbuena est sélectionnable (...) il n'y a aucun problème avec Valbuena", a affirmé Noël Le Graët jeudi, mais de nombreux joueurs lui seraient plutôt hostiles.

Cinq ans après que les joueurs français ont refusé de descendre du bus à Knysna, en Afrique du Sud, pas question qu'une nouvelle affaire vienne encore ternir l'image des Bleus lors de l'incomparable vitrine que sera l'Euro.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.