Cet article date de plus de deux ans.

Foot féminin : 8 pays en course pour l'organisation du Mondial 2023

Suite au succès de l'édition 2019 en France, la Coupe du monde féminine 2023 attire les candidats. Après les retraits de la Belgique et de la Bolivie, 8 pays restent en course.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Malgré les retraits de la Belgique et de la Bolivie, huit pays sont toujours candidats pour l'organisation du Mondial féminin 2023 :  l'Afrique du Sud, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Colombie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud (éventuellement avec la Corée du Nord).

Pour rappel, cette édition se déroulera pour la première fois à 32 équipes (contre 24 actuellement). Une décisions prise fin juillet par la Fifa, suite au succès "retentissant" du Mondial 2019 en France, afin de "favoriser la croissance du football féminin". Et ce en dépit des différences de niveau pointées du doigt, à l'image de la victoire 13-0 des Etats-Unis contre la Thaïlande au dernier Mondial.

Les dix fédérations candidates avaient juqu'au 2 septembre pour confirmer leur intérêt. Les huit l'ayant fait ont maintenant jusqu'au 13 décembre pour déposer un dossier de candidature. De janvier à février, la Fifa se rendra dans chaque pays candidats avant d'annoncer sa décision en mai prochain. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.