Cet article date de plus de sept ans.

Euro-2020: Lyon candidat à son tour

A la veille de la date limite des dépôts de candidature, la Fédération française de football a présenté le Grand Stade de Lyon pour accueillir des rencontres de l'Euro-2020. En décidant de tenir cette épreuve sur l'ensemble du continent, l'UEFA a attisé les espoirs. Quelques minutes avant, la Fédération belge avait proposé Bruxelles pour être hôte de matches, venant s'ajouter aux candidatures de Budapest, Bâle, Athènes ou Munich.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Pour l'instant, il n'en est qu'au stade de la maquette, ou de la simulation informatique. Mais le grand stade de Lyon, qui n'est pas encore sorti de terre, sera le candidat français pour accueillir des matches de l'Euro-2020. Compte-tenu de sa jauge (58.000 places), le futur stade lyonnais, qui doit  être opérationnel pour la deuxième partie de la saison 2015-2016, ne peut  prétendre qu'à accueillir des matches du premier tour et des 8e de finale et il  n'y a pas d'autre candidature française pour le lot spécial (une demi-finale et la finale). Auparavant, il aura accueilli l'Euro-2016, en France, ce qui réduit forcément ses chances d'être choisi en 2020. 

Pour cette première, l'UEFA a en effet choisi de faire jouer les matches dans 13 villes de pays différents en Europe. La clôture des candidatures ayant lieu jeudi, Lyon est venu s'ajouter à Bruxelles, qui s'est lancé dans la course mais pas avec le stade du Roi Baudouin mais avec une nouvelle enceinte à construire d'une capacité de 60 000 spectateurs. Et puis, il y a la Hongrie avec  Budapest, la Suisse avec Bâle, la Grèce avec Athènes ou l'Allemagne avec  Munich, susceptible d'accueillir la finale avec son stade (Allianz Arena) de  71.000 places.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.