Cet article date de plus de deux ans.

Equipe de France : dernier arrêt avant le Mondial pour les Bleues

L'équipe de France de football affronte la Chine, vendredi soir à Créteil, pour son dernier match de préparation à la Coupe du monde 2019. Les Bleues, qui débuteront la semaine prochaine contre la Corée du Sud, devront se passer d'Eugénie Le Sommer et Amel Majri ce soir, écartées par précaution.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

L'équipe de France n'est plus qu'à une semaine du début de "son" Mondial. Les Bleues ouvriront le bal le vendredi 7 juin contre la Corée du Sud, au Parc des Princes. Pour s'y préparer, elles affrontent la Chine ce vendredi à Créteil. Si proximité géographique ne signifie pas ressemblance footballistique, les deux sélections asiatiques partagent plusieurs points communs. 

"Des similitudes dans le jeu"

Nation majeure des années 90, avec une finale de Coupe du monde perdue aux tirs au but et cinq Coupes d'Asie, la Chine fait progressivement son retour au plus haut niveau. Quarts de finaliste du Mondial 2015 et troisième de la Coupe d'Asie l'an dernier, les Roses d'acier tentent de rattraper leur retard sur le Japon et l'Australie. Elles occupent la 16e place au classement FIFA, deux rangs derrière l'ambitieuse Corée du Sud. Les deux équipes peuvent compter sur une joueuse offensif d'exception pour tenter de sortir des poules: Ji So-Yun (Chelsea) pour la Corée et la Parisienne Wang Shuang pour la Chine. "Il y a des similitudes dans le jeu, a expliqué Corinne Diacre. Mais l'idée, c'est d'être focalisées sur le jeu de l'équipe de France plutôt que sur celui de la Chine. Ce qui va être important, c'est de mettre en place ce qu'on a moins bien fait contre la Thaïlande."

Le Sommer et Majri protégées

Mais pour cette ultime répétition, Corinne Diacre devra se passer de deux titulaires. L'attaquante-star des Bleues et de l'OL, Eugénie Le Sommer, est encore en phase de reprise après une blessure musculaire la semaine dernière. "Eugénie est en phase de ré-athlétisation, toujours à part du groupe, a expliqué la sélectionneuse. On ne va pas prendre de risque. Elle va faire l'impasse contre la Chine. L'objectif est qu'elle reprenne l'entraînement collectif lundi." Même topo pour Amel Majri, la milieu de terrain lyonnaise, légèrement touchée aux ischio-jambiers. "Je fonctionne avec un groupe de 14, 15 titulaires potentielles, a souligné Diacre. En leur absence, d'autres joueuses fouleront la pelouse demain soir." Mais la sélectionneuse des Bleus a déjà son équipe bien en tête pour affronter la Corée. "Cela fait un moment que j'ai arrêté les tests, précise-t-elle. Contre la Thaïlande, je me suis juste adaptée à la forme physique de mes joueuses."

Un moment de convivialité avec les garçons

La sélectionneuse est également revenue sur la soirée passée avec l'équipe de France masculine et les Espoirs, mercredi soir. "L'ambiance était apaisante, a-t-elle raconté. Il n'y a pas eu les garçons d'un côté, les filles de l'autre. Il y a eu un mélange entre les A, les Espoirs et nous. Cela s'est fait naturellement, on a passé une très bonne soirée. J'ai ressenti ça comme une grande réunion de famille." Mais Corinne Diacre est restée muette sur la teneur de ses échanges avec Didier Deschamps et Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Espoirs. "C'est secret" a souri l'ancienne internationale. Du côté des joueuses, les questions se sont portées sur la gestion d'un Mondial, comme l'a raconté Marion Torrent: "On a échangé sur la Coupe du monde, sur les trois premiers matches et comment ils avaient géré la récupération. C'était un bon moment, agréable.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.