Contestation de tests anti-dopage : l'AFLD va rappeler les dirigeants de l'OM à la règle

L'encadrement du club marseillais s'est ému de contrôles anti-dopage sur des joueurs à 48 heures d'une demi-finale de coupe d'Europe. "Il est prouvé que ça ne nuisait absolument pas à la performance", a indiqué Mathieu Teoran, secrétaire général l'Agence française de lutte contre le dopage, mercredi sur franceinfo.

L\'entrée du département des analyses de l\'Agence française de lutte contre le dopage, à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine).
L'entrée du département des analyses de l'Agence française de lutte contre le dopage, à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine). (JOEL SAGET / AFP)

Cinq joueurs de l'Olympique de Marseille ont été soumis à des contrôles anti-dopage, mardi 1er mai. La remise en cause de la qualité même du préleveur par l'encadrement du club a provoqué la réaction de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), mercredi sur franceinfo. Cette dernière souhaite "rappeler les règles et les procédures" au dirigeant du club phocéen, a expliqué Mathieu Teoran, secrétaire général de l'AFLD.

Nous sommes une autorité publique indépendante, on ne reçoit d'instruction de personne.Mathieu Teoranà franceinfo

L'encadrement du club de football s'est ému de contrôles anti-dopage sur des joueurs à 48 heures d'une demi-finale de coupe d'Europe. "D'autres clubs, d'autres sports ont des échéances importantes et il y a des contrôles qui se font dans ces calendriers-là. Il est prouvé que ça ne nuisait absolument pas à la performance", a assuré Mathieu Teoran. Nous sommes habitués, nous envoyons des médecins assermentés et agréés, et tout ça s'est fait de manière régulière. On fait face à plus ou moins de bonne volonté de la part des personnes à qui nous avons affaire. Avec les joueurs, ça s'est extrêmement bien passé."