Cet article date de plus d'un an.

Dopage : La Fédération internationale d'athlétisme maintient la suspension de la Russie

Le Conseil de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) se penchait de nouveau ce lundi sur le cas épineux de la Russie, suspendue depuis novembre 2015 en raison d'un vaste scandale de dopage institutionnel. La décision est claire : la Russie reste suspendue de toutes les compétitions internationales d'athlétisme.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Pour la douzième fois en quatre ans, l'IAAF a retoqué les Russes. Seule institution sportive internationale à maintenir la suspension de la Russie dans ses compétitions, l'IAAF a réitéré sa sanction ce lundi après une réunion à Doha, là où se tiendront les Mondiaux à partir de samedi. "Le Conseil (de l'IAAF) a approuvé la recommandation de la Task Force de maintenir la  suspension de la Russie, probablement la plus forte que nous n'ayons jamais reçue" a déclaré le président de l'IAAF Sebastian Coe d'après des propos rapportés par l'AFP. 

La Russie menacée pour les JO de Tokyo aussi

Si la Russie est suspendue par la Fédération internationale depuis novembre 2015, certains athlètes russes sont tout de même autorisés à concourir sous drapeau neutre s'ils ont été jugés irréprochables par un panel de l'IAAF. L'annonce de l'IAAF intervient au moment où l'Agence mondiale antidopage (AMA) a ouvert une nouvelle procédure contre Moscou. En cause, des "incohérences" constatées dans les données électroniques des contrôles de l'ancien laboratoire de Moscou, laissant supposer une manipulation. L'agence a donné trois semaines à la Russie pour donner des explications, faisant peser une menace de sanctions à seulement dix mois des Jeux olympiques de Tokyo.

Avec AFP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.