VIDEO. Un Tour de France féminin ? "C'est vrai que le cyclisme est en retard", reconnaît le président de l'UCI

La 106e édition du Tour de France a débuté samedi à Bruxelles. Un rendez-vous attendu chaque été par les amateurs de cyclisme, où seuls les hommes sont mis à l'honneur... Et pourquoi pas un Tour de France féminin ?

RADIO FRANCE

Le Tour de Grande-Bretagne, le Tour de Norvège ou encore le Giro en Italie... Tous ont leur épreuve de cyclisme féminin. Pourtant, alors que le Tour de France a lancé, samedi 6 juillet, sa 106e édition pour les hommes, depuis 2009 et la fin de la Grande Boucle féminine, il n'y a plus de grande épreuve de cyclisme pour les femmes : "C'est vrai que le cyclisme est en retard, mais il le comble", selon David Lappartient, président de l'Union cycliste internationale (UCI). La preuve, selon lui, avec le championnat de France de cyclisme sur route qui s'est déroulé samedi 29 juin pour les femmes et dimanche 30 juin pour les hommes : "L’audience pour les femmes a été de 1,5 million de téléspectateurs et 1,8 million pour les hommes. Cela veut bien dire que le cyclisme féminin attire."

De plus, l'UCI tend à réduire ces écarts par des textes de loi qui n'étaient jusque-là pas très cléments envers les femmes. Par exemple, la plupart d'entre elles ont des contrats qui précisent qu'en cas de grossesse, leur équipe peut les licencier. Le congé maternité sera désormais payé par les équipes professionnelles dès la saison 2020. Et l'UCI lance également une réforme pour "qu'il y ait les mêmes minimums de salaire pour les hommes et les femmes", explique David Lappartient, qui y voit "un pas essentiel franchi pour le cyclisme féminin."

Vers un Tour de France féminin ?

David Lappartient reconnaît "qu'il manque une épreuve féminine de référence, télévisée à l'échelle mondiale". Entre 1984 et 2009, les femmes couraient sur les routes françaises sur la Grande Boucle féminine internationale. Il s'agissait d'un des trois grands tours féminins avec le Tour d'Italie féminin et le Tour de l'Aude. Alors verra-t-on un Tour de France féminin l'année prochaine ? "Visiblement non, ça n'est pas l'UCI qui organise le Tour, néanmoins on pousse pour avoir une épreuve féminine", concède le président de l'UCI.

David Lappartient, président de l’Union cycliste internationale (UCI), reconnaît qu\'il manque une grande épreuve de cyclisme féminine en France.
David Lappartient, président de l’Union cycliste internationale (UCI), reconnaît qu'il manque une grande épreuve de cyclisme féminine en France. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)