VIDEO. Le milieu du vélo réagit à la déchéance d'Armstrong

Le retrait des sept Tours de France de l'Américain accusé de dopage crée un nouveau choc dans le monde du cyclisme, entre soulagement, suspicions et espoirs.

France 2

ARMSTRONG - C'est une des légendes du cyclisme qui, d'une phrase, a été effacée des palmarès. Et pour le monde du vélo, le retrait des sept Tours de France de Lance Armstrong, accusé de dopage, est une nouvelle onde de choc qui suscite à nouveau des soupçons dans le peloton. Pour les acteurs du milieu, c'est aussi l'occasion de faire évoluer la réglementation et les pratiques.

Laurent Jalabert, ancien grand nom du vélo, se rappelle ainsi la domination sans partage d'Armstrong. Une domination qu'en 1999, Christophe Bassons, lui aussi ancien coureur, avait remise en question au nom d'une lutte antidopage qui l'avait obligé à fuir le cyclisme professionnel. Pour les directeurs sportifs comme Jean-René Bernaudeau, cette affaire, qui génère aussi des soupçons de corruption, va mettre en avant le besoin d'instances indépendantes dans la lutte contre la tricherie.

Le coureur cycliste américain Lance Armstrong, le 8 juin 2003.
Le coureur cycliste américain Lance Armstrong, le 8 juin 2003. (FRANCK FIFE / AFP)