VIDEO. Le Tour de France, une passion anglaise

Une foule impressionnante en rangs serrés a accompagné le défilé du peloton de la Grande Boucle dans le centre-ville de Leeds.

GREGORY NABOULET, CLEMENT LE GOFF ET OLIVIER GARDETTE - FRANCE 2

Les coureurs du Tour de France ont pris le départ de la 101e édition, samedi 5 juillet en milieu de journée, dans le Yorkshire, au nord de l'Angleterre, pour une première étape dévolue aux sprinteurs.

Une foule impressionnante, en rangs aussi serrés que pour le précédent départ du Royaume-Uni à Londres en 2007, a accompagné le défilé du peloton de la Grande Boucle du centre-ville de Leeds jusqu'à la résidence de Harewood House pour le "vrai" départ donné par le prince William, son épouse née Kate Middleton et le prince Harry.

Le succès de Wiggins a boosté le cyclisme au Royaume-Uni

Car ces dernières années, le succès de Bradley Wiggins, premier Anglais vainqueur du Tour en 2012, a boosté le cyclisme au Royaume-Uni. Même la reine Elizabeth II s'est intéressée à la chose.

Mais cette fois, l'honneur de porter le premier maillot jaune, et aussi de recevoir les félicitations de Kate Middleton, motive comme jamais un autre Britannique : Mark Cavendish, l'un des candidats à la victoire en cas de sprint. "Cav" a gagné 25 étapes par le passé, mais n'a encore jamais porté la tenue emblématique du Tour. A Harrogate, où sa mère a longtemps habité tout près de la ligne d'arrivée, le natif de l'île de Man est chez lui.

Bryan Coquard dans les rues de Leeds (Grande-Bretagne), le 5 juillet 2014, lors de la première étape du 101e Tour de France.
Bryan Coquard dans les rues de Leeds (Grande-Bretagne), le 5 juillet 2014, lors de la première étape du 101e Tour de France. (MANUEL BLONDEAU / AOP PRESS / AFP)