Flèche wallonne masculine : Julian Alaphilippe au pied du podium d'une course remportée par le Belge Dylan Teuns

Julian Alaphilippe a manqué de peu un nouveau sacre sur le mur de Huy, mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dylan Teuns (Bahrain Victorious) célèbre sa victoire sur la Flèche Wallonne, le 20 avril 2022 en haut du Mur de Huy (BENOIT DOPPAGNE / BELGA via AFP)

Il a été impressionnant, irrésistible. Le Belge Dylan Teuns (Bahrain Victorious) a remporté, mercredi 20 avril, la Flèche wallonne, pour la première fois de sa carrière. À 30 ans, il décroche ainsi sa première classique au niveau World Tour ainsi que sa première victoire de la saison. Il s'agit aussi de la première victoire d'un coureur belge sur la Flèche wallonne depuis 11 ans. 

Devant Valverde et Vlasov, Dylan Teuns s'impose sur cette édition 2022 de la Flèche Wallonne ! Le Belge devance l'Espagnol, quintuple vainqueur de cette course et offre à la Belgique sa première victoire depuis 2011. Julian Alaphilippe finit en 4ème position.

Teuns qui n'avait pas terminé le Paris-Roubaix il y a quelques jours, a franchi un cap mercredi, après quelques bonnes places obtenues récemment : 6e du Tour des Flandres, 8e de la Flèche-brabançonne, et 10e de l'Amstel Gold Race.

"Pas de regrets" pour Alaphilippe

Teuns s'est imposé à la surprise générale devant Alejandro Valverde (Movistar), quintuple vainqueur ici-même et passé tout près d'une nouvelle victoire à cinq jours de fêter ses 42 ans, et Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe). Julian Alaphilippe, mal placé dans le final et qui n'avait pas les jambes pour revenir, termine au pied du podium, à la quatrième place. "Je suis soulagé que la course soit terminée, a réagi le Français. J'avais forcément beaucoup de pression sur les épaules au départ, j'étais juste concentré à faire la meilleure course possible pour ne pas avoir de regret", a analysé celui qui s'est fixé comme objectif prioritaire Liège-Bastogne-Liège, qu'il n'a jamais remporté. "L'équipe a fait un excellent travail aujourd'hui, c'était beau à voir. Dans le final, j'ai fait ce que j'ai pu, le placement était pas trop mal. J'ai vu le dernier Movistar s'écarter et Teuns a attaqué. Même si j'avais été dans la roue, je ne pense pas que j'aurais pu gagner. Je n'ai pas de regrets."

Le résumé de l'édition masculine 2022

Trois autres Français se sont glissés dans le top 10, avec Rudy Molard (Groupama-FDJ) à la huitième place, Warren Barguil (Arkéa-Samsic) à la neuvième et Alexis Vuillermoz (TotalEnergie).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UCI World Tour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.